Comment dépister une dépression périnatale (quizz EPDS)?

Partager Imprimer
Adresse

Boulevard de la Cluse 30
1205 Genève
Suisse

Adresse

Suisse

Docteure
Manuella Epiney
Professeur
Jean-Michel Aubry
Docteure
Nathalie Nanzer

Suis-je en dépression?

EPDS 
Edinburgh Postpartum Depression Scale

Extrait de: Nanzer N. (2009). La dépression postnatale: sortir du silence. Editions Favre

Vous allez avoir un bébé ou venez d'en avoir un. Nous aimerions savoir comment vous vous sentez. Nous vous demandons de bien vouloir remplir ce naire en soulignant la réponse qui vous semble le mieux décrire comment vous vous êtes sentie durant la semaine (c'est-à-dire sur les 7 jours qui viennent de s'écouler) et pas seulement aujourd’hui.

Voici un exemple:

Je me suis sentie heureuse:

Oui, tout le temps 
Oui, la plupart du temps 
Non, pas très souvent 
Non, pas du tout

Ceci signifiera : "je me suis sentie heureuse la plupart du temps pendant la semaine qui vient de s'écouler». 
Merci de bien vouloir répondre aux autres s.

PENDANT LA SEMAINE QUI VIENT DE S'ECOULER :

1. J'ai pu rire et prendre les choses du bon côté

2. Je me suis sentie confiante et joyeuse en pensant à l'avenir

3. Je me suis reproché, sans raison, d'être responsable quand les choses allaient mal

4. Je me suis sentie inquiète ou soucieuse sans motif

5. Je me suis sentie effrayée ou paniquée sans vraiment de raison

6. J'ai eu tendance à me sentir dépassée par les évènements

7. Je me suis sentie si malheureuse que j'ai eu des problèmes de sommeil

8. Je me suis sentie triste ou peu heureuse

9.Je me suis sentie si malheureuse que j'en ai pleuré

10. Il m'est arrivé de penser à me faire du mal


Votre score : 0

Suis-je en dépression ? - Résultats du test

Scores
score minimal : 0
score maximal : 30

Plus le score est élevé, plus le risque de dépression est important.

--> Un score de 11 ou plus révèle une dépression possible. Une confirmation clinique est nécessaire pour porter un diagnostic. (36 à 47% des femmes obtenant ce score n’ont pas de diagnostic de dépression confirmé)

--> Un score inférieur à 10 signifie qu’une dépression est très peu probable (le risque est inférieur à 3-4%).

Quelques chiffres

Durant la grossesse :

  • un score supérieur ou égal à 12 correspond à 42% de risque de souffrir de dépression (valeur prédictive positive)
  • un score inférieur à 11 indique 95% de chances de ne pas souffrir de dépression (valeur prédictive négative)
  • sensibilité du test : 0.8. Spécificité : 0.8

Dans le postpartum :

  • un score supérieur ou égal à 12 correspond à 60% de risque de souffrir de dépression (valeur prédictive positive)
  • un score inférieur à 11 indique 96% de chances de ne pas souffrir de dépression (valeur prédictive négative)
  • sensibilité du test : 0.8. Spécificité : 0.92

Cette échelle peut être reproduite sans autorisation particulière à condition de mentionner les noms des auteurs, les titres et sources des articles dans chaque copie. Traduction française : Guedeney N, Fermanian. (1998). Validation Study of the french version of the EPDS: new results about use and psychometric properties. Eur Psychiatry, 13: 83-9  Version originale : Cox J.L, Holden J.M, Sagovsky R. (1987). Detection of postnatal depression: Development of the 10-item Edinburgh Postnatal Depression Scale. Br J of Psychiatry, 150: 782-786.

Précisions concernant l’utilisation de l’EPDS : 

La (future) maman est priée de remplir le questionnaire par elle-même, sans influence extérieure. Le professionnel peut l’aider si elle a un problème de compréhension ou de lecture du français. Elle choisira les réponses se rapprochant le plus de ce qu’elle a ressenti durant les 7 derniers jours et pas seulement le jour-même. Toutes les rubriques doivent être remplies. 

L’EPDS ne permet pas de poser un diagnostic de dépression. Il ne doit être considéré que comme une aide au bon sens clinique. Il détecte et quantifie certains symptômes dépressifs et renseigne sur la probabilité de la maladie. Le diagnostic doit ensuite être confirmé ou infirmé par une évaluation clinique spécialisée. 

L’EPDS a été validé pour une utilisation en pré et en postpartum. Il est bien accepté par les femmes et les professionnels. Le questionnaire ne porte que sur la semaine écoulée ; s’il est négatif, il est utile de le répéter après 2 semaines lorsque plusieurs facteurs de risques existent. 

Dernière mise à jour : 05/05/2021