Un vaccin genevois contre le SARS-CoV-2 en cours d’étude

Partager Imprimer
capsule produisant l’immuno-modulateur - Scicomvisuals & MaxiVAX SA

Les HUG, la Faculté de Médecine de l’Université de Genève (UNIGE), le Centre de Recherche en Infectiologie de l’Université Laval de Québec (Canada) et MaxiVAX, société genevoise spécialisée dans les biotechnologies, collaborent à la mise au point d’un vaccin contre le SARS-CoV-2. L’objectif des travaux menés conjointement par ces équipes est de développer un vaccin combinant un immunostimulateur et une cible spécifique du coronavirus.

Les premiers tests pré-cliniques pour la mise au point de ce vaccin seront réalisés sur des souris dans les semaines à venir. Si ces premiers essais sont encourageants, alors un essai clinique pourrait être mis en place prochainement.

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs s'appuient sur des expériences déjà menées avec succès dans le cadre de la recherche de traitement de personnes atteintes de cancers avec métastases réfractaires aux traitements classiques.

L’objectif général de ces travaux est d’appliquer ces connaissances à la mise au point d’un vaccin contre le SARS-CoV-2. Les informations de sécurité et d’efficacité cliniques déjà obtenues dans les études d’immunothérapie anticancéreuse permettront d’accélérer le développement du vaccin et de passer plus rapidement en phase de test clinique.

Si les essais pré-cliniques puis cliniques s’avèrent concluants, ce procédé représente une piste de développement d’un vaccin qui pourrait être destiné en priorité aux malades vulnérables, âgés ou présentant des comorbidités.

En savoir plus : communiqué de presse

Dernière mise à jour : 18/06/2020