Programme de réadaptation spécifique pour récupérer de séquelles neurologiques post-COVID

Réadaptation post-COVID-19 à Beau-Séjour

Le COVID-19 ne touche pas seulement les poumons et le système respiratoire. Il affecte également le cerveau. Après un séjour aux soins intensifs ou aux soins intermédiaires, certaines personnes malades du COVID-19 peuvent présenter des complications neurologiques importantes (signes d'encéphalopathie, agitation, confusion, etc.).

Depuis le 20 avril 2020, une unité spécialement dédiée à la neurorééducation de ces patient·es a été ouverte à l’Hôpital Beau-Séjour. Elle propose une prise en charge interdisciplinaire ciblée pour répondre à des conséquences de type respiratoire et neurologique. 

Une évaluation complète des besoins de chaque patient·e est réalisée afin de programmer une réadaptation personnalisée; il s'agit d'une évaluation à la fois nutritionnelle, physiothérapeutique, psychiatrique (anxiété, dépression, éventuel stress post-traumatique) et neurologique. 

Une prise en charge pluridisplinaire essentielle

Dans cette nouvelle unité, les personnes sont suivies par une équipe comprenant des physiothérapeutes, des diététicien·es, des ergothérapeutes, des logopédistes et des neuropsychologues, pour se remettre d’atteinte musculaire après un long séjour aux soins intensifs, de troubles de la déglutition après une intubation et d’atteinte cérébrale consécutive à l’infection virale.

La prise en charge des répercussions psychologiques est aussi adressée à des spécialistes du Département de psychiatrie.

Le succès d’un retour à domicile dépend de la qualité de cette prise en charge interdisciplinaire. 

Cette unité est placée sous la direction médicale conjointe du Pr Armin Schnider, médecin-chef du Service de neurorééducation, et du Pr Christophe Luthy, médecin-chef du Service de médecine interne et de réadaptation SMIR-Beau-Séjour.

Dernière mise à jour : 29/04/2020