Des symptômes du Covid-19 peuvent persister à long terme

Partager Imprimer

Le coronavirus SARS-CoV-2, responsable du Covid-19, peut entraîner une maladie prolongée. Le terme «COVID long» décrit la maladie chez les personnes qui ont encore des symptômes plusieurs semaines après l'infection. Une étude, menée par le Service de médecine de premier recours auprès de 669 patients suivis en ambulatoire, recense l'évolution et la persistance de ces symptômes.

Les résultats, publiés dans le journal Annals of Internal Medicine, ont montré que même six semaines après le diagnostic, 14% des participants ressentaient encore de la fatigue, 12% avaient une persistance de perte de l'odorat ou du goût, 9% avaient encore un essoufflement, 6% reportaient une toux et 3% des maux de tête. 

La persistance des symptômes doit être reconnue afin de :

  • légitimer les préoccupations des patients face à une maladie nouvelle et inconnue
  • optimiser la prise en charge et potentiellement le rétablissement des patients.

L’étude se poursuit actuellement pour comprendre l’évolution de l’état de santé de ces personnes plusieurs mois après l’infection.

Une consultation médicale dédiée aux patients souffrant de ces symptômes est accessible sur rendez-vous. etude long covid

Plus d'infos :

Dernière mise à jour : 15/12/2020