« Sans l’adhésion de la population, nous ne gagnerons pas face au virus »

Partager Imprimer
Aglaé Tardin

Pour Aglaé Tardin, médecin cantonale genevoise, le plus important durant la crise sanitaire actuelle est de prendre des décisions qui ont du sens et auxquelles la population adhère. Il faut également favoriser le dialogue pour répondre à ses questions et dissoudre ses doutes pour éviter la désinformation.

Au-delà de la pandémie, la Dre Tardin garde également en tête les actions de prévention et de promotion inhérentes aux axes définis par le plan cantonal de santé. Elle reconnaît que cette crise constitue un défi dont l’ampleur la marquera très longtemps.

Médecin formée en médecine communautaire, santé publique, médecine tropicale et protection de l’enfance,  elle est entrée en fonction en mars 2020, à 48 ans, succédant au poste à Jacques-André Romand. Elle a rapidement endossé son rôle et su s’adapter à la nouvelle situation.

Retrouvez l’interview intégrale d’Aglaé Tardin

Dernière mise à jour : 20/01/2021