Bronchoscopie: Déroulement de l’examen

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Complément d'adresse
Bât. Prévost, niveau 7
Adresse

Suisse

Professeure
Paola Gasche Soccal
Médecin-cheffe de service

Comment vous y préparer?

  • Soyez à jeun depuis six heures avant le début de l’examen, ne buvez et ne mangez rien. Si vous fumez, il est conseillé d’arrêter.
  • Prenez toutefois vos médicaments habituels avec une gorgée d’eau, le matin au lever.
  • Suivez scrupuleusement les instructions données par votre médecin concernant votre traitement habituel. Le plus souvent, les médicaments anticoagulants sont interrompus avant la bronchoscopie. En cas de doute, contactez votre médecin traitant, le pneumologue qui réalise la bronchoscopie ou apportez vos médicaments le jour de la bronchoscopie pour en discuter avant l’examen.
  • Organisez votre retour à domicile avec un proche ou au moyen des transports publics. Vous ne pouvez pas conduire votre véhicule pendant les 24 heures qui suivent votre sortie de l’hôpital.

Lors de la prise de rendez-vous, la secrétaire vous indique l’endroit où vous rendre pour procéder à l’examen.

ATTENTION
Si vous n’avez pas respecté la consigne de jeûne, avertissez le personnel soignant qui vous accueille.

Quel type d’anesthésie?

Il dépend de votre état de santé et des prélèvements à effectuer.

Anesthésie locale

Dans ce cas, une anesthésie locale du nez, de la gorge et des cordes vocales est réalisée à l’aide d’un spray. Ensuite, le bronchoscope est introduit par la bouche ou le nez. Ce geste est indolore, mais peut déclencher des quintes de toux passagères. Un médicament relaxant est parfois proposé. Abstenez-vous de parler durant l’examen, car cela peut entraîner un enrouement ou des douleurs de la gorge par la suite, mais avertissez avec un signe de la main si besoin. Le bronchoscope peut être retiré à tout moment si vous supportez mal l’examen.

Anesthésie générale

Dans ce cas, vous rencontrez un médecin anesthésiste, généralement quelques jours avant l’examen. Sous sa surveillance, des sédatifs, médicaments induisant le sommeil, vous sont administrés avant la bronchoscopie. Celle-ci est ensuite réalisée après intubation, à savoir l’introduction d’un tube dans la trachée.

En savoir plus sur l'anesthésie générale.

Comment se déroule la bronchoscopie?

Avant de débuter l’examen, vous êtes installé dans un lit allongé sur le dos. Une infirmiere place un cathéter dans une veine de votre bras qui permet, si nécessaire, d’injecter un médicament pour vous détendre durant la bronchoscopie.

Le pneumologue inspecte vos bronches et réalise les prélèvements prévus soit par biopsie de petits fragments de bronches ou de tissu pulmonaire soit par lavage bronchoalvéolaire. Ce dernier consiste à injecter un liquide dans les bronches, puis à le récupérer pour mettre en évidence la présence d’une bactérie, d’un virus ou d’un minéral (par exemple l’amiante), responsable de la maladie. Durant ces différents prélèvements, vous ne ressentez aucune gêne.

+ INFO
La bronchoscopie est effectuée dans une salle disposant des appareils de surveillance les plus performants.

Dernière mise à jour : 07/11/2019