Votre collaboration

Que pouvez-vous faire avant l’hospitalisation?

Pour diminuer de manière importante le risque de complications respiratoires, vous pouvez faire quelques exercices simples chez vous avant votre hospitalisation. Par exemple, en vous forçant à tousser de façon répétée pendant 60 secondes et en inspirant profondément à un rythme régulier pendant 60 secondes. Idéalement, vous commencez ces exercices une semaine avant l’intervention. Ils peuvent être répétés une dizaine de fois par jour.

Comment pouvez-vous collaborer à vos soins?

Votre collaboration contribue de manière importante au bon déroulement des soins post-interventionnels. Votre concours est toujours sollicité dans la mesure de vos moyens.

Pour favoriser votre guérison

  • Informez sans tarder l’équipe médico-soignante des douleurs que vous ressentez, même faibles, afin qu’elles puissent être soulagées par un traitement adapté.
  • Mobilisez-vous dès que possible. Avec l’aide et la surveillance du personnel soignant, vous pouvez commencer à marcher dans les deux à douze heures après votre opération.
  • Effectuez des exercices respiratoires simples, comme la respiration profonde régulière et des toux actives afin d’éviter des complications respiratoires qui pourraient prolonger l’hospitalisation. Ces exercices vous sont fréquemment demandés par le personnel soignant.

+ INFO
Si vous portez des lunettes ou un appareil auditif et que ces objets ne se trouvent pas à portée de main, n’hésitez pas à les réclamer à l’équipe soignante.

Qui peut vous donner des informations?

Vous pouvez poser toutes vos questions à l’équipe médico-soignante de l’unité. N’hésitez pas à redemander régulièrement leur nom et fonction, car il est difficile de tous les mémoriser.

Quand pouvez-vous recevoir des visites?

Si vous séjournez dans l’Unité de soins intermédiaires péri-interventionnels, vous pouvez téléphoner et recevoir des visites après votre réveil (Lire les informations pratiques). En fonction de votre état de fatigue, les soignants peuvent restreindre les visites à vos proches et limiter leur durée.

En raison de la courte durée des séjours en Salle de surveillance post-interventionnelle, les visites n’y sont pas autorisées. Toutefois, une communication téléphonique brève est possible avec un appareil de l’hôpital.

+ INFO
Si vous avez rédigé des directives anticipées, transmettez-les à l’anesthésiste ou au chirurgien lors des consultations préopératoires ou la veille de l’intervention afin qu’elles soient incorporées dans votre dossier médical.
La brochure Directives anticipées, conseils pour les rédiger est à votre disposition.

Dernière mise à jour : 11/11/2019