Description du Centre (CRIVE)

Laboratoire de virologie CRIVE

Fiona Pigny
Mme Fiona Pigny

Présentation

Le Centre national de référence pour les infections virales émergentes (CRIVE) a pour mission première d’assurer le plus rapidement possible, et pour toute la Suisse, le développement, la validation et la mise en application des tests de laboratoire permettant de diagnostiquer une infection par un virus émergent chez l’humain. 

Virus émergent : virus d’origine animale ayant acquis la capacité d’infecter les humains. En règle générale, lorsqu’un virus franchit la barrière d’une espèce son taux de mortalité est élevé. Puis il a tendance à baisser au fil du temps. Apparue en 1918, la grippe espagnole est un exemple de virus émergent passé directement des oiseaux à l’humain. Elle a circulé une quarantaine d’années et son taux de mortalité a rapidement baissé. 

Le CRIVE est centre de référence national pour les virus depuis 2005. Il a été créé par les autorités helvétiques pour augmenter les capacités nationales à faire face à des agents infectieux dangereux pour les humains, après les attaques bioterroristes à l’anthrax en 2001. 

Missions

Elaborer et valider des tests diagnostiques
Dès l’apparition d’un nouveau virus chez l’humain, le CRIVE se procure le plus rapidement possible les informations nécessaires pour élaborer et valider un test diagnostique (par exemple la séquence génétique du virus en question). Une opération qui prend en moyenne 5 à 7 jours. Si un laboratoire étranger a mis au point un test, il s’assure de son bon fonctionnement et vérifie qu’il soit reproductible avec les équipements et le matériel disponibles en Suisse. 

Lorsque le CRIVE a élaboré ou validé un test, celui-ci devient la référence pour tous les établissements de soins et laboratoires nationaux. Il fait également parvenir à ces derniers toutes les informations nécessaires pour réaliser les tests eux-mêmes s’ils le souhaitent: kit de test, matériel de référence, protocoles, recommandations, etc. 

Au début d’une crise sanitaire, tous les prélèvements biologiques suspects réalisés en Suisse sont envoyés et traités au CRIVE. Durant une phase de transition, il vérifie les résultats obtenus par les autres laboratoires. Lorsqu’ils sont jugés sûrs, ces derniers peuvent travailler de façon autonome.

Virus exotiques, tropicaux ou rares

Le CRIVE a également pour mission d’assurer le développement et la validation de tests diagnostiques pour de nombreux virus exotiques, tropicaux, rares, etc. Il peut être sollicité par n’importe quel laboratoire suisse pour confirmer ou infirmer une suspicion d’infection par le virus de la dengue, zika ou ebola.

Collaboration avec Spiez

Le CRIVE dispose d’un laboratoire de niveau P4D. « P4 » est le plus haut niveau de sûreté biologique. «D» signifie qu’il se limite à du diagnostic : il ne peut ni stocker ni cultiver des virus actifs de type ebola. Le matériel génétique – rendu inoffensif – nécessaire pour contrôler l’efficacité des tests est échangé avec le Laboratoire P4 de Spiez (Berne), inauguré en 2010. 

Fonctionnement et ressources humaines

L’allocation en ressources humaines du CRIVE varie de 1,5 à 5 ETP (équivalent temps plein) en fonction des situations. En cas de crise, il reçoit le soutien d’autres collaborateurs des HUG rattachés au Laboratoire de virologie, au Centre nationale de référence pour l’influenza (CNRI - surveillances des grippes saisonnières), à l’OFSP, etc. 

Lien avec l’OFSP

Afin de remplir son rôle de centre de référence national, une partie du budget du CRIVE émarge à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Notamment pour les ressources humaines, les équipements et les réactifs.

Dernière mise à jour : 03/03/2020