Les cancers du sein

Adresse

Boulevard de la Cluse 30
1205 Genève
Suisse

Adresse

Suisse

Docteur Alexandre Bodmer
Docteur
Alexandre
Bodmer
Les cancers du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. Selon l’Office fédéral de la statistique, il représente près d’un nouveau cas de cancer sur trois et près d’un décès sur cinq lié au cancer. Il est rare avant 25 ans, mais peut survenir à un âge plus précoce que la plupart des autres cancers. La mortalité a, quant à elle, continuellement diminué depuis 1988. La Suisse se place parmi les pays présentant le meilleur pronostic avec une survie de 85% à 5 ans en raison de la généralisation du dépistage, de l’amélioration des traitements et d’une meilleure compréhension des cancers du sein. En effet, le cancer du sein n‘est pas une seule maladie, mais plusieurs maladies avec des caractéristiques et des pronostics différents.

Avec environ 50 nouveaux cas par an, le cancer du sein est rare chez l’homme en Suisse. Un à deux cas par an sont traités aux HUG. Les trois quarts des hommes concernés ont 60 ans ou plus au moment du diagnostic.

Le sein

Le sein est parcouru par un réseau de 15 à 20 canaux appelés « galactophores » allant du lobe (divisés en de nombreux lobes plus petits, les lobules) au mamelon. Le tissu mammaire se compose principalement de cellules (luminales) qui produisent le lait et d’autres chargées de son expulsion (cellules basales myoépithéliales).

Le sein est également constitué de tissu graisseux, de vaisseaux sanguins et lymphatiques . Ces derniers drainent la lymphe au niveau des ganglions situés sous le bras (ganglions axillaires), sous la clavicule et dans le thorax. La glande mammaire se développe et fonctionne sous l’influence de deux hormones : l’œstrogène et la progestérone .

Comment se développe le cancer du sein ?

Le cancer du sein est une tumeur maligne se formant à partir des cellules constituant la glande mammaire. Une cellule, dont les gènes ont subi des modifications pour diverses raisons, se développe alors de façon anarchique, ce qui conduit à l’apparition d’une masse de cellules cancéreuses. Dans un premier temps, la tumeur reste limitée à l’endroit où elle s’est formée. Cependant, au fur et à mesure que les cellules cancéreuses se développent, elles peuvent se propager localement et envahir les organes voisins (extension locale, puis régionale). La prolifération incontrôlée, par voie sanguine ou lymphatique vers des organes situés à distance, produit des métastases

Lymphatique
×
Réseau de petits vaisseaux et de ganglions qui transportent la lymphe, liquide produit par le corps dans lequel baignent les cellules.
Ganglion
×
Petite structure bombée située sur le trajet des vaisseaux lymphatiques qui assure la filtration naturelle des liquides de l’organisme et joue un rôle important dans notre système immunitaire.
Oestrogène
×
Hormone naturellement sécrétée par le corps et, principalement, par les ovaires.
Progestérone
×
Hormone sécrétée pendant la seconde phase du cycle ovarien.
Lymphatique
×
Réseau de petits vaisseaux et de ganglions qui transportent la lymphe, liquide produit par le corps dans lequel baignent les cellules.
Métastase
×
Processus par lequel des cellules tumorales prolifèrent et se disséminent dans l'organisme pour atteindre d'autres organes (tumeur secondaire à distance de la tumeur primitive).
Dernière mise à jour : 30/01/2024