Bactériologie : Lutter contre l'antibiorésistance

Partager Imprimer

Un antibiogramme robotisé pour limiter les risques d'antibiorésistance (résistance d’une bactérie à un antibiotique). 

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) mettent en service une chaîne d’automation pour déterminer la sensibilité des bactéries aux antibiotiques. Co-développée par le Laboratoire de bactériologie des HUG et le fabricant de la chaîne, cette technologie unique termine la robotisation des analyses bactériologiques de routine débutée en 2019. 

Désormais, plus de 95 % des activités basées sur la culture des bactéries sont automatisées. Cela a pour avantage de réduire la durée d’identification de l’antibiotique adéquat d’au moins 24 heures par rapport aux 72 heures du processus manuel. Ce gain de temps améliore les soins des patients et patientes, limite leur exposition à des antibiotiques à large spectre et pourrait réduire le risque de développer des souches bactériennes résistantes aux antibiotiques. 

Avec les expertises de :

  • Pr Jacques Shrenzel - Responsable du laboratoire de bactériologie - HUG
  • Nouria Azam - Technicienne en analyses biomédicales - HUG

Pulsations TV :

Rédactrice en chef : Justine Giliberto

Réalisateurs :

  • Géraldine André
  • Didier Frédeveaux
  • Justine Giliberto
  • Stéphane Santini
Dernière mise à jour : 29/10/2021