Unité des maladies extrapyramidales

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

  • Plan d'accès

    INFORMATIONS Patients (réception, consultations, rendez-vous)
    +41 (0)22 372 83 18
    +41 (0)22 372 83 20

    SECRETARIAT Ambulatoire
    +41 (0)22 372 83 18
    +41 (0)22 372 83 57

    SECRETARIAT Hospitalisation
    +41 (0)22 372 83 03
    +41 (0)22 372 83 04
    +41 (0)22 372 83 05

    INFORMATIONS administratives
    +41 (0)22 372 83 02

Professeur
Andreas Kleinschmidt
Médecin-chef de service

Responsable de l'Unité des maladies extrapyramidales
Pr Pierre BURKHARD

Médecin Adjoint Agrégé
 
Tél+41 (0)22 372 83 09

Unité des maladies extrapyramidales

Mission

L’Unité des maladies extrapyramidales prend en charge, sur le plan diagnostique et thérapeutique, les patients présentant des troubles de la motricité se caractérisant par des perturbations des mouvements volontaires et automatiques, ou des mouvements anormaux involontaires, tels que :

  • maladie de Parkinson et autres syndromes parkinsoniens,
  • tremblement essentiel et diverses formes de tremblement,
  • dystonie focale ou généralisée,
  • tout type d’hyperkinésies telles que dyskinésies, choréo-athétose, tics, myoclonies et autre mouvement anormal non spécifié,

quelle que soit la cause de ces anomalies (neurodégénérative, génétique, immunologique, infectieuse, métabolique, toxique, fonctionnelle ou lésionnelle).

En qualité de centre tertiaire et universitaire, l’Unité des maladies extrapyramidales offre une palette exhaustive de prestations qui font d’elle un centre expert au niveau genevois, suisse et international.

Prise en charge

A la demande de leur médecin traitant, les patients sont pris en charge à l’occasion de consultations ambulatoires (voir consultations du service de neurologie), en hôpital de jour ou lors d’une hospitalisation dans le Service de neurologie (voir Infos pratiques). La démarche clinique implique 3 étapes :

  • une étape diagnostique où, sur la base de l’historique de la maladie, de l’examen neurologique et de certains examens complémentaires et de tests pharmacologiques, un diagnostic clinique est posé et expliqué au patient.
  • une étape thérapeutique où diverses stratégies sont appliquées pour améliorer et, parfois, guérir l’affection en cause, au moyen de médicaments, d’injections de toxine botulique, de perfusions sous-cutanées ou entérales par mini-pompes ou d’interventions neurochirurgicales de type stimulation cérébrale profonde.
  • par la suite sont proposés un suivi clinique à court, moyen ou long terme, selon les besoins et les souhaits des patients, ainsi qu’un enseignement thérapeutique.

Tout au long de cette démarche, et selon les cas, il peut être demandé aux patients de faire l’objet d’un enregistrement audiovisuel (un formulaire de consentement est à signer) et/ou de remplir des échelles cliniques.

Consultation infirmière pour la maladie de Parkinson

Cette consultation a été créée pour permettre aux patients et proches de discuter avec une infirmière spécialisée de leurs interrogations sur les symptômes, les effets indésirables des médicaments, ou encore le retentissement de la maladie dans leur vie quotidienne. Elle est complémentaire au suivi médical.

Pour prendre rendez-vous, contactez la consultation infirmière pour la maladie de Parkinson.

Equipe soignante

L’unité fonctionne comme une équipe multidisciplinaire, médicale et paramédicale, dont chaque membre est expérimenté en pathologies du mouvement et a des fonctions bien définies. Elle comprend :

  • 6 à 7 médecins, incluant 2 médecins adjoint·es agrégé·es, 1 professeur hospitalo-universitaire, 1 à 2 chef·fes de clinique et 1 à 2 médecins internes,
  • 2 infirmières spécialisées dans la prise en charge de la maladie de Parkinson,
  • 1 neuropsychologue,
  • 1 ingénieur·e biomédicale,
  • 1 attaché·e de recherche clinique.

Découvrez le profil de chaque membre de l'unité sur la page Equipe

De plus, l’unité travaille en étroite collaboration avec les autres unités du service de neurologie ainsi qu’avec les services de neurochirurgie, neurorééducation, neuroradiologie, médecine nucléaire, psychiatrie, génétique médicale et neuropédiatrie.

Programme de physiothérapie adapté pour la maladie de Parkinson

Ce programme ambulatoire de réadaptation s’adresse aux personnes souffrant de la maladie de Parkinson, qu’elles soient ou non suivies aux HUG, afin de maintenir leur qualité de vie.

Plus d’informations : consulter la brochure La maladie de Parkinson

Enseignement et recherche

Les membres de l’unité donnent régulièrement des cours, conférences et symposiums aux étudiants en médecine, aux médecins de l’hôpital ou installés en cabinet ainsi que lors de manifestations destinées au grand public. Des informations plus précises sont mises à jour continuellement. Par ailleurs, l’unité conduit divers protocoles de recherche clinique où les patients intéressés peuvent participer après obtention de leur accord écrit.

Sites Web utiles

Consultez aussi les activités de recherche de l'Unité des maladies extrapyramidales

 

Dernière mise à jour : 06/07/2021