Cardiopathies acquises

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Adresse

Suisse

Professeur
Christoph Huber
Médecin-chef de service

Il s'agit essentiellement des atteintes rhumatismales, survenant à distance d'une pharyngite à streptocoques du groupe A. Celle-ci engendrerait une atteinte des constituants du collagène et/ou des cellules myocardiques vraisemblablement par une réaction immunitaire de type soit humoral soit cellulaire. Il a été possible, dans les pays occidentaux, de diminuer l'incidence des complications rhumatismales cardiaques avec un traitement antibiotique en cas de pharyngite à streptocoque du groupe A. En revanche, dans les pays pauvres, ces traitements sont hors de prix et non applicables à une population entière.

Les atteintes rhumatismales touchent majoritairement les valves cardiaques, en fréquence décroissante la valve mitrale, aortique tricuspide et pulmonaire. Il y a une nette prédominance de sténose, due à l'épaississement, voire aux calcifications des feuillets provoquées par la maladie. La maladie rhumatismale peut toucher également les cellules myocardiques et l'épicarde dans une moindre mesure.

Il existe d'autres atteintes cardiaques telles les endocardites touchant particulièrement les valves cardiaques malades ainsi que leur appareil sous-valvulaire (cordages et piliers). Les myocardites virales sont des atteintes des cellules myocardiques diminuant la fonction ventriculaire droite et gauche, dans la majorité des cas de façon transitoire. Le virus le plus fréquemment mis en cause est le Coxsackie B, d'autres pathogènes sont les virus de la varicelle, mononucléose infectieuse, adénovirus, etc. L'influenza est un virus pouvant provoquer des pneumonies, avec une incidence de myocardite d'environ 10%.

Le traitement est symptomatique et consiste à aider le cœur avec des médicaments inotropes et en cas de persistance de signes de défaillance cardiaque, de décharger le travail du cœur par une assistance bi-ventriculaire jusqu'à récupération de la fonction cardiaque, survenant dans les 2 à 3 semaines dans les ¾ des cas. La maladie de Chagas est provoquée par un protozoaire, le Trypanosoma cruzi, heureusement rare en Europe, induisant une insuffisance cardiaque dilatative terminale à long terme. Il existe également des atteintes myocardiques toxiques.

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019