Procréation médicale assistée

Lors du diagnostic de la maladie, il est très important de parler d'emblée avec l'équipe médicale des risques d'atteinte de la fertilité. Les différentes options pour la préserver peuvent alors être abordées.

Certains types de préservation de la fertilité doivent être décidés rapidement car elles impliquent une prise en charge avant le traitement.

Dans certains cas, on peut par exemple prélever un fragment d'ovaire pour le congeler. On peut alors optimaliser le moment du prélèvement sans retarder le début de la chimiothérapie et/ou de la radiothérapie. Le délai de réflexion et d'organisation du prélèvement est alors très court.

Tous les cas étant différents, il est essentiel d'aborder le sujet le plus tôt possible avec son médecin, afin de pouvoir choisir l’option la mieux adaptée à la situation.

Dernière mise à jour : 29/01/2019