Variole du Singe / Monkeypox

Partager Imprimer
Adresse

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1205 Genève
Suisse

Contenu

Résultats PCR de la variole du singe (Monkeypox), Affenpocken du CRIVE:

  Diagnostic monkeypox PCR Geneva
 

Variole du singe (Monkeypox), Affenpocken
Envoi des prélèvements au CRIVE/NAVI:
- Suspicions = Catégorie B, UN3373
- Confirmations = Catégorie A, UN2814

Analyses 7j/7j - Les prélèvements arrivant avant 9 heures seront analysés et les résultats rendus en fin d'après-midi le jour même.
Contact garde CRIVE/NAVI: +41 79 55 30 922

Variole du singe (Monkeypox), procédure pour la préparation et l’acheminement des échantillons au Laboratoire de Virologie (CRIVE/NAVI) en cas de suspicion 

Pour le personnel HUG : Vous pouvez retrouver la procédure pour la préparation et l'acheminement des échantillons en cas de suspicion de variole du singe dans les actualités, uniquement sur le site INTRANET.

Le Centre national de référence des infections virales émergentes situé au laboratoire de virologie aux HUG dispose d’une PCR permettant au besoin de faire le diagnostic.

Ci-dessous un bref résumé de la situation épidémiologique actuelle au 21.05.2022, ainsi que la définition de cas et les personnes de contact aux HUG en cas de suspicion. Au vu de la présentation clinique, il est possible que les patients consultent d’abord en ambulatoire. Des informations plus détaillées sur la maladie, le diagnostic (prélèvement des échantillons) sont disponibles dans ce résumé de la variole du singe

Situation épidémiologique

Contenu

La variole du singe (monkeypox) est due à un virus proche de celui de la variole, le virus de la variole du singe, un orthopoxvirus (virus ADN). C’est une zoonose endémique en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale. Des cas sont régulièrement rapportés dans certains pays d’Afrique, par exemple au Nigéria. Des cas importés diagnostiqués hors Afrique restent rares mais réguliers depuis 2018.

Le nombre de cas diagnostiqué hors d’Afrique depuis mai 2022 est inhabituel, comme l’est la répartition géographique des cas dans plusieurs pays au même moment ainsi que leur acquisition hors d’Afrique.

Le 7 mai, déclaration d’un premier cas de variole du singe en Angleterre, chez un voyageur de retour du Nigéria.

Dans la semaine suivante, plusieurs autres cas ont été diagnostiqués en Angleterre, sans lien avec l’Afrique, sans claire chaine de transmission identifiée et non liés au cas importé. Depuis le 18 mai, le nombre de cas augmente de façon importante en Europe (Angleterre, Portugal, Belgique, Suède, France, Allemagne), Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis), Australie.

Les investigations épidémiologiques sont en cours, et un seul cas semble pour le moment lié à un retour d’Afrique, les autres ayant été apparemment acquis en Europe ou en Amérique du Nord. Les premières données disponibles ne retrouvent pas de claire chaine de transmission. Il a été décrit que la plupart étaient des jeunes hommes, certains ayant déclaré appartenir à la communauté gay et/ou bisexuelle.

Clinique et définition des cas

Contenu

Les manifestations cliniques habituelles sont un état fébrile avec adénopathies (cervicales, inguinales), suivi dans les 1-2 jours d’un rash d’abord maculaire puis évoluant en vésicules/pustules dans la bouche, sur la face, le tronc puis vers les extrémités (incluant les paumes des mains et plante des pieds).

La définition de cas suspect de l’OMS est un état fébrile avec adénopathies suivi d’un rash.

Diagnostic

Contenu

En cas de suspicion le centre de référence des infections virales émergentes (CRIVE) dispose d’une PCR permettant de faire le diagnostic (lésions cutanées idéalement swab envoyé au laboratoire dans un milieu de transport viral). Avant l’apparition des lésions, un frottis de gorge peut être réalisé (voir PDF).

Protocole de détection Monkeypox par RT-PCR
Comparaison de PCR pour la détection de la variole du singe: TIBMOLBIOL vs in-house

En cas de suspicion, contacter la consultation des maladies infectieuses (34 227 les heures ouvrables, garde en dehors de ces horaires), ainsi que le SPCI (30 989)

Merci de compléter la demande d'analyse avant envoi d’un échantillon au laboratoire. Inutile de nous appeler pour nous informer que vous nous envoyer les prélèvements.

Il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire dans les 2h en cas de suspicion, au médecin cantonal et à l’OFSP.

La transmission se fait par voie respiratoire ainsi que par contact direct avec une lésion (fluide infecté). Les mesures de prévention sont donc les mesures AIR + CONTACT.

Dernière mise à jour : 30/06/2022