Conseils

Quelle attitude adopter pendant une crise ?

Restez calme. La chose la plus importante est de demeurer calme et de protéger votre enfant en le couchant sur le côté (position latérale de sécurité).

Evitez les blessures. Gardez votre enfant éloigné de toute source de danger en le protégeant au mieux. Retirez les objets environnants qui sont tranchants ou durs. Enlevez de ses mains des objets qui pourraient le blesser. Ne tentez pas d’arrêter ses mouvements.

Assurez-vous de son confort. S’il porte des lunettes, retirez-les afin qu’elles ne se brisent pas. Tentez de placer quelque chose de mou sous sa tête comme un coussin ou un habit plié. Desserrez ses vêtements pour faciliter sa respiration.

Faites attention à la bouche. N’introduisez et ne retirez rien de sa bouche. Ainsi, ne lui donnez pas à boire et, s’il a de la nourriture en bouche, ne tentez pas de la retirer car cela pourrait, au contraire, la pousser plus loin à l’intérieur. Une exception : pour arrêter la crise, vous pouvez glisser un médicament entre la joue et les gencives qui vous aura peut-être été prescrit.

Prenez note de la durée de la crise. Dans la mesure du possible, notez l’heure à laquelle la crise a commencé et sa durée. Prêtez attention à la nature des symptômes (déviation du regard, mouvements sur le côté) pour en fournir une description précise.

Faites preuve de soutien après la crise. L’enfant se rétablit habituellement de lui-même après une crise. Expliquez-lui ce qui s’est produit. Aidez-le à se réorienter en lui disant où il se trouve. N’oubliez pas de le réconforter.

Quand faut-il appeler le 144 ?

Tel : 144

Faites venir le cardiomobile dans les situations urgentes suivantes :

  • Si votre enfant fait une crise beaucoup plus longue qu’habituellement.
  • Si une crise dure longtemps (ordre d’idée cinq minutes). Rappelez-vous que plus la crise dure, plus il est difficile de l’arrêter.
  • Si vous avez donné un médicament antiépileptique d’urgence – par exemple en glissant du lorazépam (Temesta®) entre la joue et les gencives ou du diazépam (Stesolid®) par voie rectale –, et que la crise se poursuit pendant plusieurs minutes après la prise.
  • Si votre enfant présente plusieurs crises consécutives entre lesquelles il n’a pas le temps de récupérer.
  • Si votre enfant s’est blessé pendant la crise.

Quels gestes éviter avec votre enfant pendant une crise ?

  • L’immobiliser à tout prix.
  • Le réanimer par du bouche à-bouche ou un massage cardiaque.
  • Pousser une cuillère, un doigt ou un autre objet dans sa bouche.
  • Lui donner des aliments ou des boissons.

Quand faut-il appeler votre médecin traitant ?

Dans les situations suivantes :

  • Si votre enfant présente des crises plus fréquentes que d’habitude.
  • Si votre enfant a un type de crise différent de celui qu’il a habituellement.
  • Si vous remarquez des éléments inhabituels pendant les crises de votre enfant.

Un journal de suivi

Informez votre médecin traitant des crises à chaque consultation. Il est utile de tenir un journal en y inscrivant vos observations (date, heure et durée) et ce que votre enfant faisait lorsque la crise a commencé et pendant celle-ci.

Filmez la crise

Si vous possédez un téléphone portable doté d’une caméra, ayez le réflexe de filmer la crise. Ces images seront très utiles à votre médecin lors du prochain contrôle.

Plus d’informations

Votre enfant est malade?
Parents ce site est pour vous!

monenfantestmalade.ch

MonDossierMédical

infokids

MonDossierMédical

MonDossierMédical  MonDossierMédical

Dernière mise à jour : 05/04/2019