Traitement hormonal de substitution

Share Imprimer

Le système reproducteur féminin comprend l'utérus, les trompes de Fallope et les ovaires. Les ovaires sont des glandes en forme d'amande situés de part et d'autre de l'utérus. Chaque mois, les ovaires sont stimulés pour libérer un ovule mature. Ils produisent également l'œstrogène, une hormone sexuelle qui contrôle le cycle menstruel de la femme ainsi que d'autres fonctions. Durant la ménopause, une baisse d'œstrogène peut altérer l'équilibre nécessaire à une fonction normale. L'atrophie vaginale est un exemple de pathologie de la femme âgée résultant de taux réduits d'œstrogène. Les parois du vagin s'amincissent et finissent par perdre leur élasticité. La couche tapissant le vagin peut s'enflammer, voire se fissurer et saigner. Quelques autres symptômes de la ménopause comportent une fatigue, des sautes d'humeur, des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, et une raréfaction osseuse. Les produits de traitement œstrogénique de substitution contiennent une forme synthétique d'œstrogène appelée œstradiol. Ces produits peuvent être pris par voie orale, sous-cutanée, ou dans notre cas via un applicateur vaginal. La gélule se dissout dans la paroi tapissant le vagin et, une fois à l'intérieur des cellules, l'œstradiol se lie aux récepteurs de l'œstrogène dans le noyau pour initier des changements physiques. Globalement, cette forme de traitement œstrogénique de substitution restaure l'épaisseur et l'élasticité vaginales, réduisant ainsi bon nombre des problèmes associés à l'atrophie vaginale. Les effets indésirables de tout traitement hormonal de substitution peuvent inclure un risque de crise cardiaque, d'AVC, et de caillots sanguins. Il est recommandé de consulter votre médecin pour qu'il décide du traitement pharmaceutique qui vous convient le mieux.

Découvrez nos suggestions

Dernière mise à jour : 07/12/2020