Beau-Séjour 22-24

Beau-Séjour 22-24 : nouveau plateau technique d'ophtalmologie et de chirurgie ambulatoire (2017-2023)
 

Le nouveau bâtiment intégrera :

Pour les étages supérieurs

  • Le service d’ophtalmologie en totalité (consultations, urgences, bloc opératoire) - étages 0, 1 et 3.Sur 2 étages dédiés, 18 boxes d’ophtalmologie ergonomiques et équipés (unités de consultation OPH) accueilleront les patients (4 boxes d’urgences, 13 boxes de consultation, 1 box dédié aux bébés). De plus plusieurs salles d’imagerie permettront de réaliser les examens les plus techniques (OCT ; lasers ; parois de HARMS, appareils spécifiques OPH) à proximité des boxes de consultations. L’étage 3 sera réservé à l’administration du service et aux salles de réunion et congrès.
     
  •  L’activité ambulatoire de la chirurgie de la main, du pied et des nerfs périphériques ainsi que l’unité de dermato-chirurgie (consultations et bloc opératoire) – étage 2. 10 boxes polyvalents permettront d’accueillir l’ensemble de ces consultations. De plus pour augmenter l’efficience des prises en charge de la chirurgie de la main ou du pied, deux salles de radiologie à proximité des boxes de consultation sont prévues. De même, l’ensemble des activités paramédicales liées à cette chirurgie sera regroupé au même étage dans deux grands plateaux d’ergothérapie et de kinésithérapie.

 

Pour les étages inférieurs (P et -1) 

  • Un plateau de chirurgie ambulatoire moderne de 10 salles d’opération sous un régime partenariat public-privé Hirslanden-HUG. A ce jour, l’ensemble de l’activité ambulatoire des HUG y sera effectuée (viscérale, urologie, orthopédie, ophtalmologie, ORL, maxillo-facial, dermatologie sauf pédiatrie et gynécologie).
     
  • 20 espaces cloisonnés, personnels et confortables, nommés cocoon, permettront aux patients pris en charge sous anesthésie de déposer leurs effets personnels et de se reposer en post-intervention sous la surveillance continue du personnel de l’anesthésie.
     
  • Un plateau de pré-désinfection est prévu sur site pour permettre la prise en charge des dispositifs chirurgicaux souillés en sortie de salles (laveurs-désinfecteurs) avant d’être transférés vers la stérilisation centrale.

 

L’ingénierie biomédicale participe activement à ce projet qui est mené dans le but de disposer d’une architecture et de flux adaptés à une prise en charge rapide des patients. Il répondra aux futurs standards des consultations, de la chirurgie et de la recherche. Un des enjeux majeurs est de favoriser l’ergonomie et d’intégrer les nouvelles technologies.

Dernière mise à jour : 25/09/2020