2016

Partager Imprimer
Adresse

Boulevard de la Cluse 77
1205 Genève
Suisse

Hervé Jacquemoud
Chef de service

Tensiomètres automatiquesTensiomètres automatiques

Dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres réalisée en étroite collaboration entre la Direction des soins, l’Informatique, les Achats, l’Atelier de maintenance biomédicale et l’Ingénierie biomédicale, un nouveau standard de tensiomètre automatique a été défini. A la suite d’une analyse approfondie des offres et à des essais sur banc de test, c’est le modèle VS900 de la société Mindray qui a été retenu. Ce nouveau standard équipera dès mars 2017 tout le nouveau bâtiment d’hospitalisation (Gustave Julliard) et sera, à terme, connecté en Wifi au dossier électronique du patient. Il permettra d’assurer un enregistrement fiable et sécurisé des données et d’améliorer l’ergonomie de travail du personnel soignant.

 

Rénovation des blocs opératoires d’ophtalmologieRénovation des blocs opératoires d’ophtalmologie

Les blocs opératoires d’ophtalmologie ont été rénovés entièrement pour répondre aux évolutions des techniques médicales et pour intégrer les dernières technologies disponibles.
Des bras de distribution disposés de part et d’autre du nouveau flux laminaire permettent une plus grande polyvalence des salles, avec la possibilité de connecter les différents dispositifs dans un grand rayon.
Un système de gestion vidéo permet d’envoyer les images provenant des microscopes et des caméras de champ sur plusieurs écrans, y-compris dans la salle de repos, et d’enregistrer les interventions. En outre, chaque salle est désormais équipée du dernier modèle de microscope plafonnier de Leica.

 

Microscopes opératoire d’ophtalmologieMicroscopes opératoires d’ophtalmologie

Les HUG innovent en se munissant du nouveau microscope opératoire d’ophtalmologie de Leica. C'est une première au niveau mondial. 

En effet, dans le cadre de la rénovation des blocs opératoires d’ophtalmologie, chacune des deux salles a été équipée d’un microscope plafonnier de dernière génération.

Ces microscopes sont dotés de tous les accessoires nécessaires aux diverses interventions de chirurgie ophtalmique hautement spécialisée, tels qu’un inverseur, une lampe à fente et un Biom (système de microscopie indirecte binoculaire). Couplés à un système vidéo 3D, ils permettent aux chirurgiens de travailler face à l’écran, sans regarder dans les oculaires. Ce système permet aussi d'améliorer la formation des médecins internes.

 

Gestion vidéo des blocs opératoire Gustave JulliardGestion vidéo des blocs opératoire Gustave Julliard

La chirurgie moderne utilise de nombreux dispositifs médicaux permettant de réaliser des images et des vidéos afin de permettre la réalisation des actes opératoires. C’est particulièrement vrai avec l’avènement de la chirurgie minimalement invasive par cœlioscopie. Celle-ci nécessite de pouvoir gérer les différentes sources d’images chirurgicales pour les afficher sur plusieurs écrans, enregistrer certaines procédures ou permettre la diffusion de l’opération.

Les 6 nouvelles salles d’opération du bâtiment Gustave Julliard seront équipées de systèmes de dernière génération permettant notamment de diffuser en 3D les images d’interventions chirurgicales robotiques. Evolutif vers la distribution et la diffusion de sources vidéo 4K très gourmandes en bande passante, ces installations amélioreront l'ergonomie et la communication au sein du bloc opératoire. 

 

Equipement du nouveau bâtiment des lits Gustave JulliardEquipement du nouveau bâtiment des lits Gustave Julliard

Le Service d’Ingénierie Biomédicale des HUG a été très impliqué dans l’équipement du nouveau bâtiment des lits. Il a assuré l’acquisition des équipements biomédicaux ainsi que la bonne coordination avec les architectes et les bureaux d’études spécialisés. En particulier l’ensemble des équipements architecturaux (bras et poutres de distribution, tunnel de lavage, lave bassins, etc.) qui ont demandé une attention particulière de la définition des besoins jusqu’aux contraintes techniques d’installation.

Avec d’importants investissements pour les unités de soins intermédiaires de médecine et des soins intensifs, un vaste projet de renouvellement de moniteurs de surveillance, avec mise en réseau, a également été lancé.

Enfin, le Service d’Ingénierie Biomédicale œuvre en tant que responsable du budget global des équipements (dispositifs médicaux, mobiliers et informatique) et se charge de l'approvisionnement de la majorité de ces biens.

 

Urgences gériatriques des Trois-ChêneUrgences gériatriques des Trois-Chêne

Les HUG comptent désormais un service d’urgences adapté aux seniors. Cette structure permet une prise en charge adaptée aux personnes de plus de 75 ans, dont le cas ne présente pas d'urgence vitale.

Dès son admission, le patient est installé dans la zone d'évaluation équipée de 12 lits répartis dans des chambres de 1 à 2 lits. Ces chambres sont équipées pour répondre aux premières mesures de soins et aux examens qui s'avèrent nécessaires.

Dès que le diagnostic médical est posé, le patient peut être hospitalisé dans la zone d'observation, ou, si son état le permet, rentrer à son domicile. La prise en charge est optimisée avec un monitorage entièrement centralisé, un laboratoire délocalisé (POCT) au cœur même du service et une proximité avec un plateau d’imagerie de dernière génération, Les compétences des ingénieurs du SIB ont largement été mises à contribution pour équiper le plateau technique et l'ensemble de ces dispositifs.

Ainsi, outre le temps d'attente fortement réduit, cette nouvelle structure permet d'éviter les transferts intersites qui ne sont pas toujours nécessaires, notamment vers les urgences de Cluse-Roseraie et contribue au confort de la prise en charge du patient.
 

Appareil de rééducation des membres supérieurs

Appareil de rééducation des membres supérieurs

Une rééducation tout en jouant à des jeux vidéo, voici ce que proposent les HUG grâce à l’utilisation de 3 robots de rééducation ArméoSpring de la société Hocoma.

Dès les premières phases de la rééducation des membres supérieurs, les patients ont besoin d’une assistance permanente pour les aider à réaliser des exercices très intenses. A ce moment, l'utilisation d’un robot s'avère intéressante à plus d'un titre. 
Facile d'utilisation et de caractère ludique, cette technologie offre au patient la possibilité de réaliser ses exercices de manière autonome et en toute sécurité. L'exosquelette du robot est en effet conçu pour un soutien optimal des membres supérieurs.

Basée sur des exercices de réalité virtuelle, le patient devient acteur de sa progression et, de son coté, l’ergothérapeute assure le suivi et adapte adapte la difficulté des exercices aux progrès accomplis.

 

Aménagement du bâtiment Gustave Julliard (BDL2)Aménagement du bâtiment Gustave Julliard (BDL2)

Le premier système d'aménagement et de distribution par poutres a été installé dans le nouveau Bâtiment des Lits (BDL2) pour accueillir l'unité des Soins Intermédiaires de médecine. Ce système a pour avantage d'optimiser l'espace autour du patient, en intégrant au mieux les dispositifs médicaux tels que moniteurs de surveillance ou matériel de perfusion. Doté de statifs coulissants (bras techniques de support de matériel), cet agencement permet une grande polyvalence et une plus grande souplesse dans la prise en charge du patient.  

 

Techniques opératoiresTechniques opératoires

Le nouveau Bâtiment des Lits (BDL2) comporte six nouvelles salles d'opération.
Afin de s'adapter au mieux à l'architecture et de garantir la meilleure ergonomie possible de l'environnement opératoire, la distribution des fluides médicaux et des alimentations électriques a été réalisée par l'intermédiaire de bras techniques. Disposés à la tête et au pied du lit du patient, ces bras permettent de déplacer plus aisément le matériel de perfusion ou de coelioscopie. Deux éclairages opératoires à LED, de dernière génération, ont été installés de part et d'autre du flux laminaire ainsi que des bras supports pour écrans.

A terme, un système de gestion de la vidéo permettra d'envoyer les images provenant des caméras chirurgicales sur plusieurs écrans et d'enregistrer les actes opératoires. Cette configuration a été pensée pour accueillir de manière polyvalente, l'ensemble des spécialités chirurgicales. 

 

 ECG intégrés au dossier informatisé ECG intégrés au dossier informatisé

Les tracés papiers d’électrocardiogramme ne seront bientôt qu’un vieux souvenir aux HUG.
Suite à un long processus d’analyse des besoins en ECG, exprimé par tous les professionnels de santé  concernés, les HUG ont déployé en 2016 un nouveau standard d'enregistreurs ECG et l'intégration informatique qui leur est associée. Après avoir exploré les solutions compatibles existantes sur le marché, c'est l'enregistreur ECG PHILIPS TC70 qui s'est imposé comme choix.
Ce nouveau système permet : une optimisation lors de l'identification du patient, un enregistrement plus fiable et sécurisé, une meilleure communication des données médicales, la réduction notable de la charge de travail administratif et une une facturation faite de manière systématique.
Enfin, chaque examen ECG pourra être sauvegardé dans le dossier informatisé du patient.
Ainsi, fin 2016, deux tiers des 200 anciens électrocardiographes ont pu être remplacés.

Dernière mise à jour : 25/06/2020