Qu’est-ce que l’obésité ?

Explications 

Dre Nathalie Farpour-LambertAïe ! J’ai quelques kilos en trop… C’est grave docteur ? Ça peut le devenir, prévient la Dre Nathalie Farpour-Lambert, médecin adjointe agrégée au service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques.

Comment définir l’obésité ? 
C’est une maladie. Elle se caractérise par un important excès de graisse* dans le corps. Au premier stade, lorsque cet excédent n’est pas encore trop visible, on parle de surpoids.

Quel genre de maladie est-ce ?
Les spécialistes la qualifient de chronique. Parce qu’elle peut durer toute la vie. Elle est en augmentation dans nos sociétés. Aujourd’hui, environ 5% des enfants sont atteints d’obésité et 18% sont en surpoids.

Comment l’obésité se développe-t-elle ?
Les deux causes les plus importantes sont l’hérédité et le mode de vie. L’une est ce que l’on reçoit des parents à la naissance. Par exemple, si ta maman ou ton papa souffre d’obésité, tu as plus de risque. L’autre, c’est surtout une alimentation inadaptée et le manque d’activité physique. Il faut savoir que plus l’obésité s’installe tôt dans la vie, plus elle est difficile à combattre.

Obesité

10000 enfants
sont en
excès de poids
dans le canton
de Genève.

Définition *
La graisse constitue
la réserve énergétique
du corps. Elle se
trouve dans divers aliments
et est absorbée pendant les
repas. Une partie des sucres
consommés est aussi transformée en graisse.
Le tout est ensuite stocké
dans les cellules
graisseuses. Avec ces réserves,
un être humain de constitution
normale peut vivre en moyenne
trois semaines sans rien manger
(mais pas sans boire).

Quel est le mode de vie idéal pour ne pas grossir ?
Manger de façon équilibrée. Boire de l’eau. Bouger le plus souvent possible. C’est plus facile à dire qu’à faire. Nous consommons toujours plus d’aliments transformés. Ces derniers contiennent plein de sucres et de graisses ajoutés par l’industrie. Autres problèmes, on se déplace partout sans effort grâce aux transports
motorisés et on passe une bonne partie de notre temps devant un écran. Bref, notre façon de vivre favorise l’augmentation du poids.

Existe-t-il d’autres facteurs favorisant l’obésité ?
Oui, les soucis causés par exemple par des problèmes à l’école ou dans la famille. Le cerveau considère la nourriture comme une récompense. Manger a donc un effet apaisant. Si tes parents divorcent ou si tu ne te sens pas aimé, par exemple, tu peux compenser cette souffrance en mangeant trop.

Est-elle si mauvaise pour la santé ?

Hélas oui. A long terme surtout. L’obésité provoque des maladies du coeur et des dépôts de graisse peuvent boucher les vaisseaux sanguins. Cela s’appelle le cholestérol. Elle cause aussi
du diabète de type 2, une maladie qui empêche les organes d’utiliser leur carburant favori : le sucre. Sans parler d’autres problèmes comme des douleurs aux articulations, au dos, des difficultés à respirer ou de la dépression.

Pourquoi se moque-t-on des enfants obèses ?
Parce que c’est mal vu d’être gros dans notre société. D’un côté, on est bombardé de publicités pour la nourriture. De l’autre, les médias valorisent la minceur. Mais les moqueries ne font qu’aggraver cette maladie. Si tu veux aider un enfant en excès de poids ne te moque pas de lui.

< RETOUR

Pour en savoir plus 

Vaincre l’obésité

assiette des légumesLe traitement de l’obésité consiste à modifier le mode de vie. On peut agir sur les déplacements (à pied, à vélo), le sport, les loisirs, le choix des aliments et des boissons, les quantités et la structure des repas pour toute la famille. A noter qu’une assiette équilibrée comprend environ un quart de protéines (viande, poisson, oeuf, produits laitiers), un tiers de féculents (pâtes, riz, pommes de terre, pain) et un peu plus d’un tiers de légumes, de salades ou de crudités. Les objectifs ne sont pas les mêmes chez l’enfant ou l’adolescent. Un enfant gagne normalement trois à quatre kilos par an pour grandir. Il ne doit pas perdre du poids, mais ralentir sa prise pondérale annuelle à moins de trois kilos. De cette façon, il deviendra plus mince et retrouvera peu à peu une courbe de progression normale. Chez l’adolescent en fin de croissance, la perte de poids doit être définie avec le médecin ou la diététicienne. Il est important de fixer ensemble des objectifs atteignables. On commence
par déterminer les causes les plus probables du surpoids, puis on s’efforce de changer les comportements identifiés. Cela prend du temps. Mais les professionnels de la santé sont là pour soutenir les jeunes et les aider à choisir des objectifs raisonnables..

Internet +

Contrepoids est un programme de soins qui s’intéresse à la prévention et au traitement de l’obésité. Novateur en Suisse et en Europe, il sert de modèle pour la promotion de la santé. Il vise aussi à réduire les conséquences et les coûts sociaux engendrés par cette maladie. Le programme offre une prise en charge optimale à l’ensemble des patients souffrant d’un excès de poids ou d’obésité, promeut l’activité physique et une alimentation saine auprès de la population.
www.hug-ge.ch/contrepoids

Lire +

Livre : L'obesité et les problèmes de poidsJ’ai envie de comprendre. 
L’obésité et les problèmes de poids.

Edition Médecine & Hygiène, 2016

Cet ouvrage apporte les connaissances clés pour mesurer les risques, comprendre les causes de l’obésité, ses mécanismes et l’environnement dans lequel elle se développe afin d’apprendre à mieux lutter contre cette maladie. Les informations sont précises, claires et accessibles aux petits et aux grands. Elles sont enrichies de nombreux tableaux pour offrir à toutes les personnes concernées une compréhension facilitée de l’obésité. Un livre rédigé par trois médecins du service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques – le Pr Alain Golay, la Dre Nathalie Farpour-Lambert et le Dr Zoltan Pataky – en collaboration avec la journaliste Patricia Bernheim.

A lire aussi « Crises d’épilepsie de votre enfant, conseils utiles »

 

Cette rubrique réalisée en partenariat avec la Radio Télévision Suisse. Découvrez les vidéos sur leur site Internet :
> RTSdecouvert.ch

< RETOUR

Dernière mise à jour : 28/07/2020