Qu’est-ce que l’asthme

Explications 

Constance Barazzone-Argiroffo Peine à respirer, sensation d’étouffement, sifflements et toux sont les signes de cette maladie fréquente durant l’enfance. Explications avec la Pre Constance Barazzone-Argiroffo,médecin adjointe agrégée, responsable de l’unité de pneumologie pédiatrique.

 

Qu’est-ce que l’asthme ?
C’est une inflammation des bronches*qui provoque un gonflement de la paroi et une production accrue de sécrétions (mucus). A cela s’ajoute une contraction des muscles qui entourent les bronches. On appelle ce phénomène le bronchospasme. Au final, ces trois mécanismes rétrécissent le diamètre des bronches, qui se bouchent en partie et l’air peine à passer.

Comment se déroule une crise ?
On a le sentiment de ne pas pouvoir respirer parce que l’air a du mal à entrer et surtout à sortir. Cette gêne respiratoire est accompagnée d’une toux et d’un essoufflement. La respiration devient également sifflante et rapide. Souvent, il y a un creusement sous le thorax et on peut ressentir un serrement de la poitrine.

Illustration asthme

Qu’est-ce qui la provoque ?
Les infections virales, comme un rhume, une angine ou une bronchite, sont les causes principales surtout chez les enfants de moins de cinq ans. Chez les plus grands, les pollens, les poils d’animaux, la poussière ou l’effort peuvent aussi déclencher une crise.

12% des enfants d’âge
scolaire et 30% de ceux d’âge préscolaire
souffrent d’asthme

Définition *
Les bronches sont le lieu où passe l’air. Ces tuyaux servent à transporter l’air dans le tissu pulmonaire, sorte d’éponge à partir de laquelle l’oxygène passe dans le sang pour être
ensuite distribué dans tout le corps. Lepoumon est lui-même composé de la trachée, des bronches et du tissu pulmonaire.

Comment la traiter ?
Il faut prendre des médicaments par inhalation qui dilatent les bronches afin que l’air passe de nouveau normalement. Ce sont surtout les bronchodilatateurs, utilisés en urgence et avec une courte durée d’action, dont le Ventolin® est le plus connu.

Faut-il prendre d’autres médicaments ?
Certains enfants n’en ont pas besoin. Mais d’autres doivent prendre un traitement quotidien, également par inhalation, pour éviter de faire trop de crises ou qu’elles soient trop fortes, voire d’être hospitalisés. Ce traitement de fond est à base d’anti-inflammatoires et associé à un bronchodilatateur. Il offre un vrai confort respiratoire durable et permet la diminution, voire la disparition, des crises.

Peut-on prévenir les crises ?
Il faut éviter de s’exposer à des facteurs irritants comme la fumée de cigarette. Les enfants allergiques essayeront d’éviter les animaux domestiques à poils, les poussières.

Est-ce qu’on reste asthmatique à vie ?
L’asthme commence à tout âge. Une bonne partie des petits va en sortir. Un certain nombre restera toutefois asthmatique : ce sont en général des enfants dont le déclenchement n’est pas uniquement dû aux infections virales, mais qui ont un terrain allergique.

Peut-on faire du sport comme les copains de classe ?
Si l’asthme est bien traité, on peut en faire comme tout le monde. D’ailleurs, en pratiquant régulièrement du sport, un enfant asthmatique apprend à faire des efforts soutenus sans aucun problème. Au besoin, il prend son médicament qui dilate les bronches avant de commencer son activité pour éviter une crise d’effort. Il y a même des sportifs célèbres asthmatiques, comme le nageur Mark Spitz, multiple champion olympique.

< RETOUR

Pour en savoir plus 

Apprendre à gérer son asthme

Un suivi régulier s’impose pour les enfants asthmatiques âgés de 4 à 16 ans. Il s’agit d’une part d’analyser les symptômes (sommeil perturbé, déclenchement de crise à l’effort, prise fréquente du
traitement d’urgence). De l’autre, de contrôler les fonctions respiratoires au moyen d’un appareil dans lequel l’enfant souffle et qui mesure le débit et le volume d’air expiré. « Avec ces deux éléments, on peut établir un traitement de fond. Celui-ci sera ajusté, si nécessaire, à l’évolution de la maladie lors des contrôles successifs (un à plusieurs par année) », explique la Pre Constance Barazzone-Argiroffo, médecin adjointe agrégée, responsable de l’unité de pneumologie pédiatrique.
Ces rendez-vous réguliers sont aussi l’occasion de faire de l’éducation thérapeutique avec les physiothérapeutes, infirmières et médecins de la consultation spécialisée des HUG. Il est important que les enfants – pour les plus petits avec l’aide des parents – apprennent à gérer eux-mêmes leur asthme, en adaptant le traitement à la situation, et à reconnaître les premiers symptômes de crise. « Nous vérifions également que le médicament soit correctement inhalé », relève la spécialiste, qui dit souvent aux enfants : « Montre-moi comment tu fais ! » Car une mauvaise technique d’inhalation équivaut à un traitement non pris. « Et cela ne servirait à rien de doubler la dose », conclut-elle.

Internet +

Le site Asthmakids.ca, de la société canadienne de l’asthme, a été conçu à la fois pour les parents et les
enfants. Il fournit beaucoup d'informations sur l'asthme, ses causes et ses effets, ses médicaments et sa gestion. Pour les enfants, le Docteur Airway a même développé quelques énigmes à résoudre : l'asthme c'est quoi ? Comment peut-on mieux respirer avec l'asthme ? Qu'est ce que tu fais si ton asthme empire ? Veux-tu
surmonter l'asthme
http://www.asthmakids.ca/fr

Lire +

De bien mystérieuses traces !De bien mystérieuses traces !
Texte : Dre Marie-Angela Schnyder
Illustrations : Raphael Santschi
Ligue pulmonaire suisse
www.liguepulmonaire.ch

Luca et ses amis font un camp en forêt. Après que Gabriel a entendu des bruits terrifiants et découvert des traces mystérieuses, l’aventure s’invite au
rendez-vous. Et, au moment de résoudre cette énigme, il s’agira de garder la tête froide. L’histoire de cette bande dessinée didactique donne aux
jeunes souffrant d’asthme de nombreuses informations sur cette maladie de manière ludique et leur apprend à se comporter en cas de crise. Les explications sont complétées d’exercices qui leur permettent d’approfondir et d’appliquer leurs connaissances.

 

Le livre et le site sont conseillés par le Centre de documentation en santé qui met en prêt des ouvrages et se situe au CMU (av. de Champel 9) : T. 022 379 50 90,
> www.medecine.unige.ch/cds

< RETOUR

Dernière mise à jour : 28/07/2020