Malatavie : Unité de crise pour ados

Le fait d’avoir « mal à sa vie » pendant l’adolescence est normal. Malatavie est une unité multidisciplinaire qui se concentre sur la souffrance des jeunes plutôt que sur leurs pathologies. En effet, durant cette période de vulnérabilité, il faut surtout que les ados puissent trouver de l’aide.

Souvent, ces derniers s’estiment trop « vieux » pour aller chez le pédiatre mais ne souhaitent pas consulter le même médecin que leurs parents. Pourtant, le besoin de se faire entendre est bien réel, et les problèmes nombreux. Malatavie se met à la disposition des jeunes et parie sur cette rencontre.

Repérer le plus tôt possible les difficultés des ados

Mal-être, quête d’identité et d’indépendance, angoisses, difficultés relationnelles, modèles d’identification, prises de risques et de substances, changements corporels, questions autour de la sexualité et de la contraception, pathologies psychiatriques : les sujets sont multiples et parfois impossibles à aborder de manière constructive avec les proches. 

Certaines difficultés se manifestent par des comportements auto-dommageables et des idées noires.

Malatavie : une équipe proche des jeunes

Avec un développement cérébral qui lui est propre, l’adolescent vit des émotions qui dépassent parfois sa capacité à les traiter. Pour des raisons d’affirmation de soi, il a besoin d’expérimenter, de provoquer, de prendre des risques… Cette vulnérabilité amène l’adolescent à un risque accru de se faire du mal ou de faire du mal aux autres. De plus, il ne se sent pas toujours compris. C’est pourquoi les équipes de Malatavie lui sont exclusivement consacrées. Il est invité à parler et à se soigner en choisissant sa propre démarche.

Des médecins et des psychologues très proches des jeunes offrent leur écoute, une prise en charge thérapeutique et un suivi. Reçu seul dans un premier temps pour l’évaluation, le jeune sait que dans cet espace dédié, sa parole a du poids : son intimité est respectée et sa confidentialité garantie.

L’entourage est un partenaire

Aux parents qui souffrent eux aussi lorsque leur enfant va mal, Malatavie apporte un soutien et une opportunité de s’exprimer. S’ils ressentent de la culpabilité, un soin particulier est déployé pour les mettre en confiance et leur permettre de devenir des partenaires qui s’engagent et soutiennent leur enfant.

Malatavie : un dispositif de prévention

24h/24 et 7j/7, Malatavie est un lieu d’échange, de consultations spécialisées et d’information pour les adolescents et jeunes adultes à risque suicidaire, mais aussi pour leur entourage et les professionnels (médecins, enseignants, journalistes). Au cœur de ce dispositif, une permanence téléphonique très sollicitée (plus de 1000 appels par an) fonctionne toute la journée et même la nuit.

Ligne Ados : +41(0)22 372 42 42 

Deux psychologues sont à l’écoute des jeunes de 8h à 18h et sont relayés par une équipe infirmière pendant la nuit. Les jeunes (ou leurs proches) peuvent également joindre l’équipe par email preventionsuicide@hcuge.ch  

Les adolescents à partir de 13 ans peuvent s’adresser de leur propre initiative à la ligne ados de l’unité Malatavie.ch

Malatavie : des soins hospitaliers et ambulatoires

Les jeunes qui traversent une crise suicidaire peuvent être hospitalisés de façon volontaire dans une unité́ de soins à proximité́ de l’hôpital. Cette unité comporte un espace nuit avec six chambres individuelles, dont une partie peut être personnalisée, et un espace jour destiné à la vie en commun. Dans ce lieu protégé du monde extérieur, la solidarité et le partage d’une même expérience amènent souvent les jeunes patients à se « soigner » entre eux, avec la présence bienveillante du personnel infirmier. La durée maximale du séjour est d’un mois.

Dans le cas de soins ambulatoires, l’adolescent à risque suicidaire est suivi sous forme de consultations thérapeutiques rapprochées, jusqu'à 12 semaines, tout en maintenant ses activités quotidiennes (école, collège, apprentissage). Dans une démarche personnelle, il adhère à l’approche thérapeutique qui convient le mieux à sa situation. Divers outils thérapeutiques peuvent être envisagés : psychothérapies, entretiens avec un psychologue, médecin, infirmier, thérapies groupales (conte, écriture, photo, créatif, santé, psychomotricité), thérapies à médiation corporelle et plastique, interventions familiales ou soutien social.

Et quand c’est urgent ?

Les thérapeutes privés installés en ville peuvent adresser leurs jeunes patients en crise suicidaire ou autre à Malatavie Soins pour des entretiens, des thérapies groupales et des nuits en ambulatoire.

La Fondation Children Action est partenaire de Malatavie et soutient financièrement le dispositif mis en place avec les HUG depuis 1996 en matière de prévention et de traitement du suicide.

Plus d’informations

infokids

MonDossierMédical

MonDossierMédical  MonDossierMédical

Dernière mise à jour : 22/09/2020