Utilisation Emla® enfant prématuré et jusqu'à 3 mois

Partager Imprimer
Origine groupe Tek-ped et douleur, N. Bochaton, V. Bigot
Révisée par C. Jacot-Descombes, M. Memeint
Approuvé mai 2014 :
S. Loiseau, responsable des soins FEA et Dr R. Pfister, médecin responsable unité néonatologie

Définition

La crème EMLA® est composée de deux anesthésiques locaux (lidocaïne et prilocaïne) agissant par diffusion et induisant une anesthésie cutanée de quelques millimètres : 3 mm après 60 minutes de pose .On la trouve conditionnée en tube de 5 g ou en patch de 1 g.

Chez les enfants prématurés > 32âge gestationnel (1) (AG) ou dès 27 AG + 15  jours de vie  et jusqu’à 3 mois : utiliser la crème en tube.
L’antalgie est atteinte après 30 mn d’application et persiste 1h00 après le retrait.

Précautions d’emploi

  • Réduire autant que possible le contact entre la peau et la crème anesthésiante par exemple au moyen d’un dispositif de limitation de zone de contact
  • Respecter les doses recommandées selon âge de l’enfant (tableau page 3)
  • Jusqu’à l’âge de 6 semaines, optimiser l’effet antalgique par l’administration de saccharose 20 % et la succion non nutritive
  • Après avoir enlevé la crème anesthésiante, attendre 15 minutes avant le geste douloureux.

Antidote : Bleu de Méthylène par voie intraveineuse (selon prescription médicale)

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Définition
Indications
Contre-indications absolues
Contre-indications relatives
Risques - prévention - précautions
Surveillances
Matériel
Déroulement du soin
Entretien du matériel - Elimination des déchets
 

 

 

Cadre de référence

Règles d’asepsie et d’hygiène hospitalière en vigueur dans l’institution SPCI
Protocole EMLA FEA : « La douleur de l’enfant apports de la crème EMLA® »
aut. J. Acclement, N. Bruneau, MC. Gurtler, membres groupe douleur, Ed.2003
Information Destinée aux patients labo ASTRA
Information professionnelles du Compendium suisse des médicaments, dernière version
Protocole d’utilisation de la crème EMLA®, Hôpital Armad Trousseau, 2004 Paris.

 

Définition

La crème EMLA est composée de deux anesthésiques locaux (lidocaïne et prilocaïne) agissant par diffusion et induisant une anesthésie cutanée de quelques millimètres : 3 mm après 60 minutes de pose. On la trouve conditionnée en tube de 5g ou en patch de 1g.

Chez les enfants prématurés > 32 Age Gestationnel* ou dès 27 AG + 15 jours de vie  et jusqu’à 3 mois utiliser la crème en tube.
L’antalgie est atteinte après 30 mn d’application et persiste 1h00 après le retrait.
 
EMLA® 5% Tube de 5 g :    125 mg lidocaïne
                                            125 mg prilocaïne

Antidote : Bleu de Méthylène par voie intraveineuse (selon prescription médicale).

* Age gestationnel : période qui va des dernières règles à la naissance de l'enfant (semaines d'aménorrhée)

 

Indications

Toute effraction cutanée sur peau saine, planifiée dans le temps, sans degré d’urgence vitale.

  • Ponctions veineuses, artérielles, lombaires, sus pubiennes, pleurales, biopsies, myélogrammes, ponctions de chambre implantable….
  • Injections : sous-cutanées, intra-musculaires
  • Pose de cathéter court périphérique et cathéter type Silastic®
  • Certains actes de dermatologie superficielle : ablation de molluscum contagiosum, exérèse de condylomes…
  • En urologie/gynécologie : libération d’adhérences préputiales, décollement des petites lèvres.

 

Contre-indications absolues

  • Age gestationnel < 27 semaines (AG)
  • Méthémoglobinémie congénitale
  • Porphyrie
  • Peau lésée, les yeux, la bouche
  • Déficit en G6PD
  • Intra dermo réaction à la tuberculine
  • Vaccinations par des vaccins vivants atténués injectés par voie intra dermique (Ex : BCG)

 

Contre-indications relatives

  • Si âge gestationnel entre 27 et 32 semaines, attendre 15 jours de vie avant utilisation (temps de Kératinisation de la peau)
  • Association médicamenteuse avec les sulfamides (Bactrim®) Metoclopramide (Primpéran®).

 

Risques - prévention - précautions

  • En cas de pâleur, marbrures et méthémoglobinémie supérieure à 3,5% pendant les heures qui suivent l’application, selon prescription médicale administrer le bleu de Méthylène solution à 1% doses indicatives : 1 à 2 mg/kg = 0,1 à 0,2 ml/kg.
  • L’application de crème EMLA ® est susceptible de provoquer un érythème ou une pâleur locale. Ces réactions sont en général bénignes et réversibles dans les 10 minutes.
  • La crème doit être appliquée en couche épaisse, sur une peau saine, sans l’étaler.
  • Réduire autant que possible le contact entre la peau et la crème anesthésiante en utilisant par exemple le dispositif en silicone de limitation de zone  et d'occlusion suivant :

 Utilisation Emla® enfant prématuré et jusqu'à 3 mois  Utilisation Emla® enfant prématuré et jusqu'à 3 mois

  Dispositif pouvant contenir 0,5 g de crème anesthésiante maximum
  à usage unique mais réutilisable pour le même enfant pendant toute
  l'hospitalisation

  • Maintenir le dispositif en contact avec la peau au moyen d'une bande auto-agrippante. Lorsque ce dispositif ne peut être utilisé : faire un pansement occlusif qui ne soit adhésif que sur le pourtour afin d'assurer la diffusion du produit. Ex. pansement en polyuréthane.
     
  • Jusqu’à l’âge de 6 semaines, pour optimiser l’effet antalgique : deux minutes avant le geste douloureux administrer du saccharose 20% et la succion non nutritive.
  • Après avoir enlevé la crème anesthésiante, attendre 15 minutes avant le geste; ce délai facilite la recoloration de la peau et la réapparition de la veine.

Tableau des doses et fréquences recommandées à partir d’un tube EMLA 5% = 5g = 5ml

 Dose recommandée/zone traitéeDose maximaleTemps d’applicationDurée d’anesthésie après retrait
Enfant prématuré de 27 semaines + 15 jours de vie

1 seule application à la fois

0,5 g = 0,5 ml*

0,5g / 12h

  1h maximum

1 à 2h

Enfant à terme jusqu’à 3 moisPossibilité de 2 applications à la fois
0,5g à 1 g = 0,5 à 1ml*
1g/24h

*Prélever à l'aide d'une seringue de 2ml

 

Surveillances

  • Tenue du pansement occlusif
  • Apparition de réactions cutanées (crème et pansement)
    Evaluation de la douleur

 

Matériel

  • Solution hydro-alcoolique pour les mains
  • Tube de crème anesthésiante : EMLA® 5% (tube 5 gr)
  • Seringue 2 ml si nécessaire
  • Dispositif en silicone de limitation de zone de contact + bande auto-agrippante ou pansement occlusif type polyuréthane transparent + bande

 

Déroulement du soin

  1. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  2. Repérer la veine ou zone à anesthésier
  3. Prélever la dose indiquée de crème avec la seringue (tableau ci-dessus)
  4. Utilisation du dispositif en silicone de limitation de la zone de contact :
    - Remplir le dispositif de limitation de zone de contact avec 0,5 g
      de crème anesthésiante
    - Appliquer le dispositif sur la zone à anesthésier
    - Maintenir avec la bande auto-agrippante
    en absence du dispositif ou lorsque la quantité de crème anesthésiante
    est supérieure à 0,5 g/site
    - Appliquer la crème sur la zone à anesthésier, en couche épaisse et
      sans étaler
    - Recouvrir avec un pansement occlusif en polyuréthane transparent
    - Selon le besoin recouvrir d’un bandage pour que l’enfant ne puisse
      ni ingérer, ni s’appliquer la crème anesthésiante sur les yeux.
  5. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique.
  6. Noter l'heure d'application sur le pansement.

 

Entretien du matériel - élimination des déchets

Dispositif de limitation de zone en silicone : après chaque utilisation, laver à l'eau et au liquide vaisselle, rincer, sécher et conserver dans compresse ou récipient. Jeter au départ de l'enfant.

Elimination des déchets selon la procédure institutionnelle pour les déchets infectieux et/ou souillés par des liquides biologiques.

 

Dernière mise à jour : 27/07/2020