Examen gynécologique avec spéculum chez la femme

Partager Imprimer
GRESI : R. Alvarez
Diffusée : mai 2013
ORIGINE GT : Mmes ML. Durand, P. Chipp, C. Godard, L. Jacot, M.C. Lebon, M. Teissier-Delessert.
Dres U. Meyer-Hamme, B. Martinez De Tejada; T. Jauch-Klein, animé par R. Alvarez GRESI
Approuvé par GRESI : Mai 2013
Avalisation : Prof O. Irion, Chef de service Obstétrique - Mme V. Briet, Responsable des soins

Compétences : médecin, infirmière, sage-femme

L’infirmière/ sage-femme pratique l’examen clinique au spéculum dans les cas de contrôles annuels après avoir mené une anamnèse approfondie qui confirme l’absence de toute pathologie gynécologique connue et confirme l’indication d’un frottis de dépistage.
Dans les autres cas l’infirmière/ sage-femme assiste le médecin.
Cet examen est pratiqué dans le but de visualiser l’aspect macroscopique du col utérin et de la muqueuse vaginale ainsi que les sécrétions cervico-vaginales  et d’effectuer des prélèvements.
Ce geste permet également un contrôle de l’hygiène de la patiente.   
 
Précautions : chez une femme vierge, quel que soit son âge, la pose d’un spéculum est indiquée uniquement dans le cas de symptômes.
A noter qu’il y a un risque de rupture de l’hymen lors du geste.

Risques
Saignement
Lésions de la muqueuse vaginale
Lésions du méat urinaire
NB : Geste non stérile.

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Définition - indications
Compétences
Risques
Prévention - Précautions
Déroulement du soin
Entretien du matériel - Elimination des déchets
Cas particuliers
 

 

Cadre de référence

Mesures préventives d’infection hospitalière en vigueur dans l’institution (SPCI).

  • Pelvic examination. Edelman et al. NEJM 2007 Jun 28;356(26):e26
  • Lanzac Gynécologie Edition Masson 8eme Ed 2012

 

Définition / Indications

Cet examen est pratiqué dans le but de visualiser l’aspect macroscopique du col utérin et de la muqueuse vaginale ainsi que les sécrétions cervico-vaginales et d’effectuer des prélèvements.
Ce geste permet également un contrôle de l’hygiène de la patiente.

 

Compétences infirmière / sage-femme

L’infirmière/ sage-femme pratique l’examen clinique au spéculum dans les cas de contrôles annuels après avoir mené une anamnèse approfondie qui confirme l’absence de toute pathologie gynécologique connue et confirme l’indication d’un frottis de dépistage.
Dans les autres cas l’infirmière/ sage-femme assiste le médecin.

 

Risques

Saignement, lésions de la muqueuse vaginale, lésions du méat urinaire.

 

Prévention - Précautions

  • Anamnèse : symptômes, parité, statu ménopausique, présence d’une activité sexuelle.
  • Informer la patiente du déroulement de l’examen et respecter ses désirs d’intimité.
  • Geste non stérile.

 

Matériel

  • Solution hydro-alcoolique pour les mains
  • 2 paires de gants non stériles 
  • 1 plateau spéculum (taille adaptée, à choisir selon l’âge / l’anamnèse de la patiente), plus tampons et pince porte tampon en réserve.

 

Déroulement du soin

L'infirmière / sage-femme ou le médecin :

  • Informer la patiente
  • Préparer le matériel sur l’emballage ouvert stérilement
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Installer la patiente confortablement en position gynécologique
  • Positionner la chaise gynécologique et la lampe
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Mettre des gants non stériles
  • Observer l’aspect de toute la vulve, en écartant également les grandes et petites lèvres, ainsi que l’aspect de l’anus
  • Changer les gants si nécessaire
  • Prendre le spéculum et vérifier son bon fonctionnement
  • Introduire le speculum fermé en respectant l’anatomie et l’ouvrir délicatement en veillant d’avoir le col utérin entre les deux valves
  • Serrer la vis et éventuellement maintenir le spéculum d’une main
  • Effectuer l’examen macroscopique
  • Effectuer les prélèvements si nécessaire
  • Retirer le spéculum avec délicatesse en le refermant partiellement, inspecter la muqueuse vaginale lors du retrait du spéculum
  • Enlever les gants
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Se préoccuper du vécu de l’examen
  • Ranger et décontaminer tout le matériel y compris la chaise gynécologique et la lampe froide selon les procédures institutionnelles

 

Entretien du matériel - Elimination des déchets

Elimination des déchets selon la procédure institutionnelle pour les déchets infectieux et/ou souillés par des liquides biologiques.

 

Cas particuliers

Pour les antécédents de violences sexuelles, mutilations génitales (infibulation, excision…) ou vaginisme, agir avec discernement et s’adapter à la situation.

 

Dernière mise à jour : 18/06/2020