Soins et surveillance systèmes de drainages thoraciques

Partager Imprimer
GEXPROS GT : C. Massebiaux (ISC soins aigus), S. Le Godais (IRES), N. Bochaton (FEA) ; Dr W. Karenovics
Approuvé le: 04.09.2017

Validé par
Mme S. Merkli, directrice des soins HUG - Prof. A. Perrier, directeur médical HUG

Résumé

Sur prescription médicale :

  • modalité du mécanisme de drainage retenu soit par déclivité ou aspiratif précisant le niveau de force d’aspiration (si requise).

Le sertissage n’est pas systématique.  Il est recommandé en cas de disparité de diamètre entre les connexions, ne permettant pas le maintien optimal du drain au raccord.

Ne jamais clamper un drain, sauf sur ordre médical.

Définition

Système stérile de drainage pleural adulte et pédiatrique permettant de régler une aspiration douce et continue. Le drainage sert à évacuer des épanchements liquidiens ou gazeux des espaces pleuraux. Permet de ré-expandre les poumons en rétablissant la pression négative dans l’espace pleural et/ou de décomprimer les poumons.

La pression intra-pleurale

La pression intra-pleurale chez l’adulte peut varier entre moins 4cm H2O et moins 8 cm H2O pendant le cycle respiratoire. La pression négative est maximale en fin d’inspiration.

Si le système de drainage est en mode aspiratif, pour être efficace, l’aspiration pleurale doit être inférieure à la pression intra-pleurale durant l’ensemble du cycle respiratoire. 

Compétences

Infirmière

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Références
Annexes
Définition
La pression intra-pleurale
Indications
Risques
Prévention - Précautions
Systèmes de drainage
Surveillance générale
Modalités d'utilisation spécifique au système de drainage Pleur-Evac® / Pleur-
Modalités d'utilisation spécifique du système de drainage  Pleur-Evac Sahara ®
Modalités d'utilisation spécifique des systèmes de drainage continu aspiratif Topaz+®
Modalités d'utilisation du système de drainage aspiratif ou par déclivité de type Pleur X® permettant un retour à domicile
Entretien du matériel - élimination des déchets

ANNEXE : mode d'emploi du système de drainage continu aspiratif Topaz®



 

 

Cadre de référence

Mesures préventives d’infection hospitalière en vigueur dans l’institution (SPCI).

  • Identitovigilance (demander nom, prénom, date de naissance ou lecture bracelet ou code Data Matrix bracelet)

 

Références

 

Annexes

Modes d’emploi :

  • Modalités d’utilisation spécifique au  système de drainage Pleur-Evac®
  • Modalités d’utilisation spécifique du système de drainage Pleur-Evac® Sahara®
  • Film Teleflex du système de drainage Pleur-Evac® Pneumonectomy Unit®
  • Modalités d’utilisation spécifiques des Systèmes de drainage continu aspiratif de type Thopaz®
  • Brochure Thopaz+®, medela, édition Août 2014
  • Quick card Thopaz+

Procédures : 

 

Définition

Le drainage sert à évacuer des épanchements liquidiens ou gazeux des espaces pleuraux. Il permet de ré-expandre les poumons en rétablissant la pression négative dans l’espace pleural et/ou de décomprimer les poumons via un système stérile de drainage pleural adulte ou pédiatrique par aspiration contrôlée et continue ou par déclivité.

La pression intra-pleurale

La pression intra-pleurale chez l’adulte varie entre environ moins 4 cm H2O et moins 8 cm H2O
Elle varie en fonction de l’inspiration et de l’expiration. La pression négative est maximale durant l’inspiration.
Si le système de drainage est en mode aspiratif, pour être efficace, l’aspiration pleurale doit être inférieure à la pression intra-pleurale durant l’ensemble du cycle respiratoire.

a) pression intra-alvéolaire intra-pleural en position de repos

pression intra-alvéolaire intra-pleural en position de repos

Fig.1 : (Réf) Marieb, E.N. (1999). Le système respiratoire. Anatomie et physiologie humaine,  chap23, De Boeck Superieur.

b) Variation de la pression intra-alvéolaire et de la pression intra-pleurale pendant l'inspiration et l'expiration. Noter que la pression atmosphérique (760 mm Hg) a une valeur de 0 sur l'échelle ci-jointe 4cm H2O


Variation de la pression intra-alvéolaire et de la pression intra-pleurale pendant l'inspiration et l'expiration

Fig. 2 : Marieb, E.N. (1999). Le système respiratoire. Anatomie et physiologie humaine,  chap23, De Boeck Superieur

Pour être efficace, la force d'aspiration doit être légèrement au-dessus du double de la pression négative intra-pleurale.

Valeurs indicatives pour le réglage de la force d'aspiration en cm H2O  en fonction de l'âge

 Pression intra-pleurale pendant l'inspirationForce d'aspiration
Enf. prématuré, nouveau-néenviron moins 3 cm H2Omoins 10 cm H2O
Nourrisson de 4 à 10 kgenviron moins 4 cm H2Omoins 10 cm H2O
Enfant de 10 à 20 kgenviron moins 6 cm H2Omoins 15 cm H2O
Enfant > 20 kg et adulteenviron moins 8 cm H2Omoins 20 cm H2O

 

Indications

Pneumothorax
Epanchement liquidien (hémothorax, empyème, chylothorax = épanchement de liquide lymphatique)

 

Risques

  • Pneumothorax lors de déconnexion accidentelle
  • Accumulation de liquide lorsque le drainage est inefficace ou mal positionné
  • Reflux de liquide vers la cavité thoracique
  • Infection
  • Retrait accidentel du drain si mal fixé à la peau
  • Les mobilisations ou transports sont des phases à risque de déconnexion et/ou de dédrainage

 

Prévention - Précautions

  • Toujours avoir 2 pinces chemisées par drain à proximité du patient.
  • Ne pas ponctionner le système avec une aiguille, en dehors des sites de ponction.
  • Ne pas déconnecter le système en dehors du renouvellement de la chambre de recueil.
  • Dans le cas de Pleur-Evac® double chambre et du retrait d’un drain sur deux, ne nécessitant pas le changement de la chambre de recueil : veiller à ce que l’arrivée de la chambre de recueil plus utilisée soit fermée hermétiquement en raison de la communication entre les deux chambres.
  • En cas de mobilisation ou de transport, le drain n’est pas clampé, mais en déclivité, sauf ordre médical.

Systèmes de drainage

Systèmes de drainage continu :

  • Pleur-Evac®
  • Pleur-Evac Sahara®
  • Pleurevac Pneumonectomy Unit®
  • Thopaz + ®

Systèmes de drainage intermittent (ou continu)

  • PleurX®

 

Surveillance générale

Clinique du patient :

  • Douleur
  • Etat général (couleur)
  • Température
  • Respiration : fréquence, amplitude, mouvements thoraciques, symétrie, encombrement, emphysème sous-cutané
  • Saturation (SaO2 valeur normale >90%)
  • Hémodynamique : fréquence cardiaque, pression artérielle
  • RX thorax, gazométrie sur prescription médicale

Site du drain :

  • Pansement sec et hermétique. Il est possible de  mettre une compresse roulée entre le drain et la peau afin d’éviter que le drain se courbe, l’objectif premier étant que le drain suive sa trajectoire « naturelle » afin de limiter les risques de complications.
  • Réfection du pansement toutes les 48 heures ou plus souvent si nécessaire (exsudat par exemple)
  • Signes inflammatoires, infectieux
  • Ecoulement
  • Fils de suture (visible uniquement lors du retrait du drain)

Drain :

  • Etanchéité des connexions
  • Maintien de la connexion de la chambre de recueil au drain. Le sertissage n’est pas indispensable. Il est principalement recommandé un cas de disparité de diamètre ne permettant pas le maintien optimal du drain au raccord.
  • Absence de coudures
  • Absences d’anses sur le tuyau
  • Absence de traction
  • Fixation au lit ou fauteuil permettant liberté de mouvements
  • Perméabilité du drain. Ne JAMAIS clamper un drain sauf sur ordre médical.

 

Surveillance globale des systèmes de drainage :

Les systèmes de drainages continus par déclivité ou aspiratif : Pleur-Evac® / Pleur-Evac Sahara ® / Bülau®/Thopaz®

DéclivitéLe tuyau reliant le drain au système de drainage doit être en position déclive, c'est-à-dire, la valise doit se trouver plus bas que l’orifice d’entrée du drain
Le dispositif de drainage doit rester à environ 40 à 50 cm en dessous du patient
En cas de mobilisation ou de transport, le drain n’est pas clampé.
EtanchéitéLe système ne doit présenter aucune fuite.
Vérifier toutes les connexions en allant du patient vers l’aspiration murale.
Perméabilité
Vérifier la présence d’oscillations synchronisées avec la respiration dans le dispositif. Interrompre temporairement l’aspiration pour une lecture plus précise des oscillations.
L’absence d’oscillation peut être le signe d’une obstruction ou d’un rétablissement à la normale des feuillets de la plèvre.
Il est donc indispensable de mettre en corrélation cette observation avec les signes cliniques du patient ainsi que la quantité de liquide présent dans la chambre de recueil.
  • Pleur-Evac® / Pleur-Evac Sahara ® : regarder l’oscillation dans la chambre de sécurité = colonne rouge
StérilitéNe pas déconnecter le système de drainage sauf lors de changement de chambre de recueil
Force d'aspirationContrôler la force d’aspiration 1 fois / 8 heures minimum, en interrompant l’aspiration.
  • Pleur-Evac® : est rétablie selon le niveau d’eau dans la chambre de contrôle d’aspiration (bleue)
    Surveiller le niveau du liquide (risque d’évaporation)
  • Pleur-Evac Sahara® : régler la force à l’aide de la molette selon prescription médicale 
  • Thopaz® : régler la force selon indication sur l’écran selon prescription médicale
Chambre de recueil
Scellé sous eau
  • Qualité et quantité de liquide drainé
  • Evaluer la présence de bulles dans le scellé sous eau, la  présence de bulle pourraient signifier un  pneumothorax ou une brèche

  

 

Spécificité du système de drainage Pleur-Evac®

Spécificité du système de drainage Pleur-Evac®

Fig. 3 (Principe du Pleur-Evac®, Extrait technique 2004)

 

Ateliers Pleur-Evac®, 2015

Fig. 4 (Ateliers Pleur-Evac®, 2015)

Le Pleur-Evac® est un système clos et stérile à usage unique, construit selon le principe de la soupape du Bülau®.
Ce système est composé de :

  • 1 ou 2 chambres de recueil (compartiment blanc) selon le nombre de drains
  • 1 chambre à joint hermétique (compartiment rouge)
  • 1 chambre de contrôle d’aspiration (compartiment bleu) : la force d’aspiration dépend du niveau d’eau introduit dans la chambre

- 25 cm H2O = 460ml
- 20 cm H2O = 315ml
- 15 cm H2O = 155ml
- 10 cm H2O =  55ml
- 5 cm H2O   =  20ml 

• 1 système de sécurité avec :

1 soupape d’évacuation de pression positive
1 soupape de pression négative
1 soupape de décharge de pression négative excessive : se manipule uniquement lorsque le système est en aspiration.

• 1 site de prélèvement d’échantillon de la chambre de recueil (situé à l’arrière)

Ateliers Pleur-Evac®, 2015
Fig. 5, Ateliers Pleur-Evac®, 2015

Repères valises de drainage Pleur-Evac®

 Repères valises de drainage Pleur-Evac®

 

 

Installation du Pleur-evac®

MatérielDéroulement du soin
  • Solution hydro-alcoolique pour les mains
  • Désinfectant alcoolique
  • Compresses stériles
  • Gants non stériles
  • Ciseaux stériles pour ajuster le tuyau patient 
  • 1 tuyau d’aspiration
  • 1 Pleur-Evac® à 1 ou 2 chambres, selon nombre de drains
  • 500 ml d’eau distillée stérile ou NaCl0.9%
  • Système d’aspiration murale si mode aspiratif
  • 2 Pinces à clamper chemisées par drain
  • Pansement semi-perméable ou pansement : compresses + adhésif
  • Si disparité de diamètre entre les connexions =  
    Pistolet à sertir avec 2 bagues / Sparadrap

Préparation du système avec aspiration (voir également notice d’utilisation)/ force d’aspiration en fonction des prescriptions médicales

Se frictionner  les mains entre chaque manipulation et maintenir le système stérile.
Remplir la chambre de scellé sous eau (compartiment rouge) au moyen d’un entonnoir fourni qui se fixe sur le tuyau d’aspiration avec de l’eau distillée stérile jusqu’à la ligne prédéterminée de 2 cm (env. 70 ml).
Remplir la chambre de contrôle de l’aspiration (compartiment bleu) jusqu’au niveau d’aspiration désiré. Connecter le tuyau patient (tuyau long avec capuchon jaune) sur le drain thoracique.
Positionner le  tuyau de manière à limiter les anses.
Contrôler l’étanchéité des connexions et le maintien de la connexion de la chambre de recueil au drain. Le sertissage sera recommandé en cas de disparité de diamètre ne permettant pas le maintien optimal du drain au raccord.
Ouvrir l’aspiration murale et régler le manomètre pour obtenir un bullage léger continu

Chez l’enfant adapter un raccord correspondant au calibre du drain
Raccorder le tuyau d’aspiration (tuyau court) à la source de vide
Sertir tous les raccords ou les renforcer avec du sparadrap 
Ouvrir l’aspiration et régler le manomètre jusqu’à l’obtention d’un léger bullage continu dans la chambre de contrôle d’aspiration

Préparation du système pour un drainage en déclive

Remplir la chambre de scellé sous eau  (compartiment rouge) au moyen d’un entonnoir fourni qui se fixe sur le tuyau d’aspiration avec de l’eau distillée stérile jusqu’à la ligne prédéterminée de 2 cm (env. 70 ml)
Connecter le tuyau patient (tuyau long avec capuchon jaune) sur le drain thoracique. Positionner  le tuyau de manière à éviter les anses faisant siphon
Contrôler l’étanchéité des connexions et le maintien de la connexion de la chambre de recueil au drain.

Chez l’enfant adapter un raccord correspondant au calibre du drain
S’assurer que le tuyau d’aspiration soit ouvert pour que l’air puisse s’échapper
Sertir tous les raccords ou les renforcer avec du sparadrap

 

photo ISC soins aigus
Figure 7 (photo ISC soins aigus)

 

Modalités d'utilisation spécifique du système de drainage Pleur-Evac® Sahara®

Extrait à bien plaire de la documentation du fournisseur Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011

 Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011
Figure 8 Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011

Installation du Pleur-Evac® Sahara®

Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011
Figure 9 Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011

Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011
Figure 10 Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011

Repères valise de drainage Pleur-Evac® Sahara ®

Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011
Figure 11 Teleflex Medical Europe Ltd, novembre 2011

 

Modalités d'utilisation spécifique des systèmes de drainage continu aspiratif Topaz+®

Système de drainage numérique permettant une quantification continue des fuites d’air et des pressions intra pleurales. L’affichage des pressions, du niveau de fuite et de fluides est instantané et maintenu en sauvegarde automatique jusqu’à 72h. Pour un enregistrement des paramètres de mesures supérieur à 72h, il est possible de faire des sauvegardes complémentaires.

Illustrations extraites de la brochure Thopaz+®, medela, édition Août 2014

brochure Thopaz+®, medela, édition août 2014
Figure 14 brochure Thopaz+®, medela, édition août 2014

 brochure Thopaz+®, Medela, édition août 2014
Figure 15 brochure Thopaz+®, Medela, édition août 2014

Matériel :

Tubulures Tubulures

Réceptacle ou bocalRéceptacle ou bocal

SocleSocle

Figures 16, 17 et 18 extraites de la brochure Thopaz+®, Medela, édition août 2014


Eléments clefs : 

  • Avoir une prescription médicale de la pression mesurée et ainsi que l’unité de pression 
  • Ne pas traire les drains : aux 5 minutes de l’air est envoyé dans la tubulure à double voie pour assurer la perméabilité
  • Thopaz incompatible  IRM
  •  A l’accueil du patient prévoir 

1.    Un réservoir  300 ou 800ml
2.    Une batterie de rechange


En cas de questions, vous pouvez également contacter  la garde de chirurgie thoracique ou l’unité de chirurgie thoracique.

 

Modalités d'utilisation du système de drainage aspiratif ou par déclivité de type Pleur X® permettant un retour à domicile

Indications :

Systèmes de drainage pour les patients souffrant d‘épanchement pleural récurrent ou d‘ascite. Après une courte hospitalisation (implantation du dispositif, surveillances, éducation patient), ce système permet un drainage à domicile.

Le drainage est essentiellement réalisé par intermittence et peut être, durant une hospitalisation, continu.

La particularité principale est que ce drain est tunnélisé, il contient une valve empêchant tout (gaz et liquide) d’entrer ou de sortir, sauf lorsque la connexion est réalisée avec le système pourvu à cet effet dans le cadre du drainage.

Contre-indications :

  • Emphysème 
  • Epanchement pleural fortement cloisonné 
  • Troubles importants de la coagulation 
  • Infections de la cavité abdominale (péritonite)

Insertion :

Sous échographie ou radiographie

La surveillance générale est identique aux autres dispositifs

La réfection du premier pansement est au plus tard 48 h après la pose, puis toutes les 48H.

Surveillance et soins complémentaires :

  • Education thérapeutique initiée durant l’hospitalisation et poursuivie à domicile (formation patient / famille par les soins à domicile)

Informations clefs :

  • Le patient peut se doucher avec un pansement imperméable. Après deux semaines d’implantation, le patient peut se doucher sans pansement (sauf exception : absence de cicatrisation, absence de « joint » épithéliale autour du drain) 
  • Les sets de drainages sont livrés à domicile
  • Un drainage simple dure entre 10 et 20 minutes.
  • Le drainage peut être effectué quotidiennement ou 1 à 3 fois par semaine selon les besoins du patient.

ATTENTION :

  • Ne jamais drainer plus de 1000ml par jour lors d‘un épanchement pleural récurrent.
  • Ne jamais drainer en une fois plus de 1000ml par jour lors d‘une ascite sauf lors de cas exceptionnels max. 2000 ml par jour sur consignes médicales.
  • Ne jamais réaliser, à partir d’un matériel autre que celui présent dans l’institution, de montage personnel, en cas de problématique contacter l’équipe de chirurgie. 

Description du matériel lors de drainage :

matériel lors de drainage
Figure 19, présentation Fenik, 21 janvier 2015

matériel lors de drainage
Figure 20, Liste des produits Fenik AG, Revue 2004

présentation Fenik, 21 janvier 2015 : insertion dans la plèvre
Figure 21, présentation Fenik, 21 janvier 2015 : insertion dans la plèvre

Installation du drainage aspiratif :

MatérielDéroulement du soin
  • Solution hydro-alcoolique
  • Désinfectant alcoolique
  • Compresses non stériles
  • Gants non stériles
  • 1 une ligne de drainage avec flacon sous vide en plastique 
  • 1 bouchon de valve
Se frictionner les mains entre chaque manipulation et maintenir le système stérile
  • Retirer le bouchon de valve en le tournant et le tirant en douceur
  • Décontaminer la valve au moyen de compresses imprégnées de désinfectant alcoolique. 
  • Clamper la ligne de drainage et retirer le bouchon
  • Insérer délicatement la ligne de drainage dans la valve du drain, ressentir et entendre un léger bruit « click » dès que la connexion est correctement réalisée.
  • A l’autre extrémité de la ligne de drainage au niveau du flacon, retirer le clip de support en le tirant vers l’extérieur, puis perforer la bouteille en poussant vers le bas le piston en T :

drainage aspiratifdrainage aspiratif
Figures 22                               Figure 23, Fenik, 21 janvier

  • Déclamper la ligne de drainage lentement ! 
  • En cas de douleur déclamper immédiatement. 
  • Rester auprès du patient durant le drainage.
  • Jeter la ligne de drainage et flacon
  • Adapter un bouchon de valve stérile

Si le mode de drainage est par déclivité : perforer le sommet du flacon (ex :au moyen d’une aiguille) AVANT de connecter la ligne de drainage au Pleur X®.

 

 

Les prélèvements selon les dispositifs à distance de la pose du drain en respectant le règles d'asepsie :

  • Sur Pleur Evac® : changer le système de drainage puis ponctionner le liquide sur le site prévu à cet effet 
  • Sur Pleur Evac® Sahara ® : ponctionner le liquide sur le site prévu à cet effet.

photo ISC soins aigus
Fig. 24, photo ISC soins aigus

Entretien du matériel - Elimination des déchets

Elimination des déchets selon la procédure institutionnelle pour les déchets infectieux et/ou souillés par des liquides biologiques.

 

Dernière mise à jour : 13/07/2020