Cathéter à chambre implantable (DAVI) - Mise en place de l'aiguille

Partager Imprimer
GRESI : R. Alvarez
GT : J. Lei, F. Rochon, S. Decosterd, M.-F. Métivier, Dr Mennet
Approuvé avril 2014 :
M. A. Laubscher, Directeur des Soins HUG - Prof. P. Dayer, Directeur médical HUG

Définition

Implantation d’une aiguille dans la chambre afin de mettre en place une perfusion, d’administrer des traitements intraveineux et d’effectuer des prélèvements sanguins.
La technique se réfère à l’utilisation de l’aiguille spécifique à pointe de Huber principalement utilisée dans l’institution.

Mesures préventives de la douleur induite par le geste

•    Eviter de repiquer le même point de ponction, car risque de lésion cutanée.

Quel que soit le volume à injecter, toujours utiliser des seringues de 10 ml ou plus afin d’éviter la déconnection  du cathéter au niveau de la jonction au boîtier, en raison de la surpression.
Toujours rincer le cathéter à chambre implantable avec 20 ml de NaCl 0.9% injectés à la seringue avant et après une injection, une prise de sang et entre chaque médicament.
Chaque fois que le flux continu est interrompu et lors du retrait de l’aiguille, il faut effectuer l’injection d’un verrou pulsé (3 à coup lors de l’injection du verrou) de NaCl 0.9% en pression positive.

Compétences

Infirmières formées à ce geste

Séquence video

 

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Définition
Risques - prévention - précautions
Matériel
Déroulement du soin
Entretien du matériel - Elimination
Cas particuliers
 

Cadre de référence


Règles d'asepsie et d'hygiène hospitalière en vigueur dans l'institution (SPCI)

Brochure d’information "Conseils aux porteurs de cathéter à chambre implantable"

Travail du Dr I. Inan et de Mmes Vallino et Robez-Masson.

Recherche de Pinch-off (syndrome de la pince costo-claviculaire – Cf. doc. du Dr Inan)

Autres techniques concernant le cathéter à chambre implantable :
 

 

Définition

Implantation d’une aiguille dans la chambre afin de mettre en place une perfusion, d’administrer des traitements intraveineux et d’effectuer des prélèvements sanguins.
La technique se réfère à l’utilisation de l’aiguille de Huber® principalement utilisée dans l’institution.

Cathéter à chambre implantable (DAVI) -  Mise en place de l'aiguille     Cathéter à chambre implantable (DAVI) -  Mise en place de l'aiguille
 

Cathéter à chambre implantable (DAVI) -  Mise en place de l'aiguille

 

Risques - prévention - précautions

Contrôle préalable : vérifier qu'il s'agit bien d'un cathéter à chambre implantable veineux.
Asepsie rigoureuse.
Port de gants.
Se frictionner les mains avant et après le port de gants.
Port de lunettes, masque et surblouse si risque de projection de liquides biologiques.
Utiliser une aiguille à pointe de Huber® adaptée (ou une aiguille Surecan®) :

  • choisir une gauge d’aiguille en fonction de la viscosité et du débit du produit à injecter. 
  • choisir la longueur en fonction de la profondeur d’implantation du cathéter à chambre implantable et de la corpulence du patient. Ces coordonnées doivent être indiquées dans le livret “Conseils au patient porteur d’un cathéter à chambre implantable”.

Eviter de repiquer le même point de ponction, car risque d’ulcération cutanée.
Quel que soit le volume à injecter, toujours utiliser des seringues de 10 ml ou plus afin d’éviter la surpression dans le système.

Le clamp de la tubulure de l'aiguille doit être fermé à chaque manipulation ou interruption du flux (changement de seringues, de perfusion, d’accessoires, fermeture du cathéter à chambre implantable etc.).

Il est recommandé d’utiliser un anesthésiant local type EMLA® en pommade, à appliquer et laisser agir minimum 60 minutes avant la pose (voir document "le bon antalgique du moment").

L'utilisation d'un anesthésiant de type Acéthylchlorid® en spray, est totalement contre-indiquée 1

Toujours rincer le cathéter à chambre implantable avec une seringue de 20 ml de NaCl 0.9% injectés à la seringue avant et après une injection, une prise de sang et entre chaque médicament.
Chaque fois que le flux continu est interrompu et lors du retrait de l’aiguille, il faut effectuer l’injection d’un verrou pulsé (trois à coup lors de l'injection du verrou) de NaCl 0.9% en pression positive.
Lors du pansement ne pas exercer de traction au niveau du boîtier et ne pas fixer la tubulurede l'aiguille contre la peau. Tunnéliser la tubulure avec le pansement film en polyuréthane ou avec  l'adhésif en cas de pansement sec.

Traçabilité :

Compléter le carnet du suivi du patient à chaque changement d’aiguille et / ou problème rencontré.
Noter dans le dossier patient toutes les manipulations et observations (cible "état de la voie veineuse").

1 L'application d'Acéthylchlorid® "gèle" les structures, entre autres les nerfs du derme pour bloquer la transmission de stimulus de douleur mais provoque ainsi des microthromboses qui altèrent la qualité, l'épaisseur et la capacité de guérir les traumatismes causés par l'aiguille à la peau.

 

Matériel

1 plateau pansement stérile type 3
1 champ percé (n° 5)
Aiguille à pointe de Huber®
1 seringue de 10 ml
1 ampoule de 10 ml de NaCl 0,9 %
1 aiguille à préparation
1 pansement en polyuréthane 10x12 cm (pour chambre implantable) ou compresses et adhésif de type Mefix®
Antiseptique alcoolique à base de chlorhexidine 2%
Solution hydro-alcoolique pour les mains
Gants stériles, masque, lunettes et surblouse (si nécessaire)
Savon liquide
1 gant de toilette et 1 linge
1 cuvette d'eau tiède
Matériel pour injection, prise de sang ou perfusion
Matériel pour verrou de NaCl 0.9% :

- 1 seringue de 20 ml
- 1 ampoule de 20 ml de NaCl 0,9 %
- 1 aiguille à préparation

Conteneur pour objets piquants tranchants
1 robinet à 3 voies ne sera ajouté qu'en cas d'extrême nécessité

 

Déroulement du soin

1. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
2. Installer le patient confortablement sur le dos en position demi-assise
3. Découvrir largement le site de ponction
4. Repérer l’emplacement de la chambre du cathéter et le lieu de ponction.
5. Enlever le pansement de pommade type Emla® (si utilisé)
6. Savonner la peau du patient, rincer et sécher délicatement
7. Mettre le masque, (les lunettes et la surblouse si nécessaire)
8. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
9. Ouvrir le paquet de pansement et y déposer tout le matériel stérile (éliminer la
    pince à servir) et remplir la cupule d’antiseptique.

avec 1 main gantéeavec 2 mains gantées
10. Ouvrir l’ampoule de NaCl 0,9 % à l'aide de compresses stériles imbibées de chlorhexidine alcoolique
11. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
12. Enfiler un gant stérile (droit pour les droitiers et inversement)
13. Prendre l'aiguille avec la main gantée et la donner à la main non gantée
14. Prendre la seringue avec la main gantée et adapter l’aiguille
15. Enlever le capuchon de l’aiguille avec la main non gantée et l’éliminer
16. Prendre l’ampoule avec la main non gantée, remplir la seringue
17. Enlever l’aiguille avec la main non gantée et la jeter dans le conteneur pour objet piquants tranchants
18. Poser la seringue sur le champ
19. Enfiler l’autre gant
10. Ouvrir l'ampoule de NaCl 0,9 % et à l'idem la poser de façon stable pour pouvoir aspirer son contenu
11. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
12. Mettre les gants stériles
13. Adapter l’aiguille à la seringue
14. Remplir la seringue aux 3/4 avec du NCl
15. Enlever l’aiguille et la jeter dans le conteneur pour objet piquants tranchants (attention à ne pas déstériliser les gants)
16. Poser la seringue sur le champ

20. Purger le système avec la seringue de NaCl 0.9%, clamper l'aiguille et reposer
      le tout sur le plateau stérile
21. Aseptiser largement la peau 3 fois avec des compresses stériles imbibées
      d’antiseptique, à l'aide d'une pince et laisser sécher la peau entre chaque couche
      d’antiseptique
22. Installer le champ percé
23. Garder la main dominante stérile
24. Repérer la chambre du cathéter avec l'autre main et la maintenir avec 3 doigts
25. Introduire fermement l’aiguille perpendiculairement au boîtier jusqu’à ce
      qu’elle touche le fond métallique
26. Contrôler le reflux sanguin (min 1ml)
27. Injecter 10 ml de NaCl 0,9 %
28. Clamper tout en injectant le dernier ml en pression positive
29. Ouvrir le clamp et faire la prise de sang ou injecter le médicament et laisser la
      seringue abouchée
30. Enlever le champ percé

Si perfusion

31. Poser la perfusion (si nécessaire), dans une pompe à débit continu et ouvrir le clamp
32. Enlever les gants
33. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
34. Faire un pansement avec un film en polyuréthane

Si pas de perfusion

35. Rincer le cathéter à chambre implantable avec une seringue de 20 ml de
      NaCl 0.9%
36. Après avoir injecté 19 ml de NaCl 0.9% fermer le clamp en continuant
      l’injection, afin de maintenir une pression positive à l’intérieur
      du
boîtier
37. Retirer l’aiguille ou mettre en place le bouchon obturateur
38. Faire le pansement (si l’aiguille laissée en place) avec un film en polyuréthane
      en tunnelisant la tubulure
39. Enlever les gants
42. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
43. Noter la taille de l'aiguille dans le carnet du suivi du patient et le soin dans le
      dossier du patient

 

Entretien du matériel - Elimination des déchets

Elimination des déchets selon la procédure institutionnelle pour les déchets infectieux et/ou souillés par des liquides biologiques.

 

Cas particuliers

En cas d'absence de reflux, consulter la technique «Mesure à prendre en cas de complications et problèmes» et avertir le médecin. Selon situation faire pratiquer une opacification du cathéter avec produit de contraste en angiographie.
Chez les patients ambulatoires avec un traitement continu, toujours faire un pansement avec un film en polyuréthane et ne pas utiliser d’accessoires (rallonges, robinet à 3 voies etc.) pour éviter les risques de déconnexion et d’infection.

 

Dernière mise à jour : 13/07/2020