Cathéter à chambre implantable (DAVI) - Mesures à prendre en cas de complications

GRESI : P. Brennenstuhl - S. Decosterd

Avalisation : juillet 2015
M. A. Laubscher, Directeur des Soins HUG - Prof.A. Perrier, Directeur médical HUG

Diffusé : septembre 2015

RESUME

L'infirmier(ère) doit être en mesure de :

  • reconnaître un dysfonctionnement
  • identifier sa cause 
  • prendre les premières mesures
  • appeler l'infirmier(ère) spécialiste clinique référente pour les DAVI (tel. 29991) et/ou les médecins référents de chirurgie viscérale car les fissures ou fractures du cathéter ne présentent pas de tableau franc et sont souvent difficiles à percevoir.

Imprimer le résumé

 

Cadre de référence

 

Règles d’asepsie et d’hygiène hospitalière en vigueur dans l’institution. (SPCI)

Identitovigilance (demander nom, prénom, DN ou lecture bracelet ou code Data Matrix bracelet)

  • Brochure d’information "Conseils aux porteurs de cathéter à chambre implantable"
  • Travail du Dr I. Inan et de Mmes Vallino et Robez-Masson.
  • Recherche de Pinch-off (syndrome de la pince costo-claviculaire – Cf. doc. du Dr Inan)

Voir aussi procédures :

Cathéter à chambre implantable (DAVI) - Mise en place de l'aiguille

Cathéter à cambre implantable (DAVI) - Cadre général

Cathéter à chambre implantable (DAVI) - Mesures en cas de complications

Cathéter à chambre implantable (DAVI) - Utilisation / entretien

 

 

Problèmes immédiats

Problème Cause Attitude et résolution
Difficulté à localiser la chambre Morphologie
Implantation profonde
  • Palpation profonde
  • Visualiser via Rx thorax récente 
  • Dégagement de l'épaule ou contraction du muscle pectoral

 

 

Les problèmes à incidence systémique

Symptôme Causes potentielles Attitude et résolution
Rougeur, chaleur, oedème en regard du boîtier

Suspicion d'infection locale (pochite)

Extravasation

 
  • Avertir le médecin ou le spécialiste
  • NE PAS IMPLANTER D’AIGUILLE
  • Etablir le mode d’apparition de la rougeur, douleur (après utilisation ? quel produit ?) 
Frissons, accès fébrile Suspicion d'infection de la chambre implantable (DAVI)
 
  • Avertir le médecin ou le spécialiste
  • Dans le même ¼ d’heure : 
    - faire une hémoculture en périphérie (no.1)
    - faire une hémoculture sur le DAVI (no.2)
  • Laisser l’aiguille en place

 

Oedème unilatéral ou bilatéral des membres supérieurs

Thrombose veineuse profonde des grands axes
 

Stase sur compression tumorale

  • Avertir le médecin ou le spécialiste 
  • Si l'aiguille est en place, ne pas retirer l'aiguille
  • Objectiver œdème des MS par mensuration de l’enflure
  • Sur O.M. doppler

 

Douleurs (thoracique ou mal de tête ou autre) lors de l'injection

Déplacement du cathéter

Fracture ou fissure du cathéter ou extravasation

Perforation de gros vaisseaux

= URGENCE MEDICALE
  • Stopper l'injection, demander avis médical 
  • Ne pas retirer l'aiguille

 

Altération des tissus cutanés et sous-cutanés

Problème Cause Attitude et résolution
Hématome en regard de la chambre
  • Multiples tentatives de pose d'aiguille
  • Fréquent en post-opératoire
  • Thrombopénie
  • Ne pas ponctionner car risque d'infection 
  • Avertir le médecin pour évaluation du status local 

Si aiguille en place :

  • Demander un avis aux ISC avant de retirer l’aiguille
  • En cas de saignement actif faire une compression
Irritation de la peau
  • Réactions croisées Emla®/désinfectant + mauvais rinçage
  • Sensibilité aux produits de désinfection ou au pansement
  • Ne pas ponctionner car risque de contamination de la chambre
  • Avertir le médecin
  • Retirer l’Emla® à H2O ou au NaCl 0.9%
  • Sécher par tamponnement doux
  • Désinfecter à la chlorhexidine 
  • Soins de peau, de préférence pansement sec (au lieu de Tegaderm)
  • Prévoir période de retrait de l’aiguille (fenêtre non invasive) pour régénération de la peau
  • Evaluation du status local
Ulcération/Escarre  
  • Ponctions répétées au même lieu
  • Aiguille trop courte ou qui a comprimé localement
  • Aiguille restée en place trop longtemps
  • Ne pas ponctionner car risque de contamination de la chambre
  • Avertir le médecin pour évaluation du status local pour exclusion d'une infection au niveau cutané
  • Si l’avis du spécialiste est favorable faire légèrement coulisser la peau au-dessus de la chambre et piquer en zone saine
Chambre à "fleur de peau"
  • Cachexie
  • Fonte graisseuse et des tissus sous-cutanés
  • Ne pas ponctionner car risque de déchirement de la peau au retrait de l'aiguille
  • Avertir rapidement le médecin pour retrait de la chambre implantable
Chambre enkystée (contour mal délimitable)
  • Cathéter à chambre implantable enkysté dans tissu fibreux physiologique
  • Ponction possible
  • Prévoir une aiguille de longueur adaptée
Lâchage de cicatrice
  • Ablation prématurée des fils
  • Ponction au travers de la cicatrice ou chambre implantée très près de la cicatrice (<3cm)
  • Facteurs de risques présents : corticoïdes, chimiothérapie, obésité
  • Retrait de l'aiguille sans maintien de la chambre sur un cathéter à chambre implantable récemment posé
  • Problème infectieux
  • Ne pas ponctionner
  • Avertir le chirurgien pour prise en charge
  • Mettre un pansement avec tulle bétadiné en attendant la visite du médecin

 

 

Les problèmes mécaniques lors de la ponction

Problème Cause Attitude et résolution
L'aiguille glisse sur une surface dure
  • Ponction décentrée
  • Déplacement ou retournement de la chambre
  • Repositionner l'aiguille
  • Accès à la chambre impossible, avertir le médecin pour faire effectuer une RX du thorax de face et profil 
Résistance au moment de l'injection
  • L'aiguille est trop décentrée. La membrane n'est pas totalement traversée
  • Repositionner l'aiguille au fond du boitier, contrôler que l'aiguille soit en place
  • Réévaluer la longueur de l'aiguille
  • Le cathéter ou la chambre est obstrué
  • Garder l'aiguille en place
  • Rinçage pulsé avec soluté physiologique en seringue de 10ml et en pulsant
  • Avertir le médecin et le spécialiste pour opacifier le système
  • Pincement costo-claviculaire, Pinch-Off syndrome (POS) en anglais
  • Garder l'aiguille en place et avertir le médecin ou le spécialiste pour faire effectuer une RX du thorax (les 2 bras le long du corps) pour confirmer le Pinch-Off Syndrome

 

Injection possible sans résistance mais retour veineux absent
  • Présence d'un thrombus faisant clapet
  • Présence d’un manchon fibrino plaquettaire 
  • L'extrémité distale du cathéter à chambre implantable est contre une paroi veineuse latérale
  • L’aiguille n’est pas dans le boîtier
  • Le cathéter est fracturé
  • Garder l'aiguille en place
  • Tourner l’aiguille de 180o dans le boîtier
  • Rincer avec soluté physiologique en seringue de 10ml et en pulsant

Si toujours pas de retour veineux :
Avertir le médecin et le spécialiste pour organiser une opacification du cathéter à chambre implantable (Rx de contrôle est réalisée d’office avant l’examen)

Extravasation avec diffusion sous-cutanée des produits injectés
  • L'aiguille n'est pas implantée dans la chambre
  • Le cathéter est fracturé
= URGENCE MEDICALE
  • Stopper la perfusion
  • Garder l'aiguille en place et avertir le médecin et le spécialiste
  • Identifier le produit en cause
  • Suivre le protocole d’extravasation
Douleur loco-régionale
  • L'aiguille n'est pas en place
  • Le cathéter est fracturé
  • Migration secondaire du cathéter
  • Repositionner l'aiguille

Si la douleur persiste :

 

  • Garder l'aiguille en place et avertir le médecin pour décider de l’examen diagnostique à faire (Thorax ou opacification

 

Dernière mise à jour : 13/07/2020