Aérosols - Cadre général

Partager Imprimer
Origine : A. De Rosso. M. Martinet, E. Dalex, révisé par groupe tek-ped et Dre I. Rochat
Révisé par : A. De Rosso, G. Barras-Bee, A.-C. Moncousin, D. Cavet, F. Vermeulen (physio), Dre A. Mornand
Approuvé décembre 2014 :
Mme S. Loiseau, Responsable des soins FEA
Prof. C. Barazzone, Médecin adjointe pneumologie

Définition

L’aérosol est une méthode qui permet l’administration de médicaments directement dans les voies aériennes. Les principaux avantages : les médicaments sont ciblés sur la zone malade directement, ce qui diminue les effets secondaires d’une administration par voie systémique.
Les principales techniques d'aérosol utilisées en pédiatrie sont :

- l'aérosol-doseur avec chambre d’inhalation 
- l'inhalateur de poudre 
- la nébulisation 

Compétences

Infirmières, physiothérapeutes

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Indications
Risques - Prévention - précautions
Surveillances
 

 


Cadre de référence

Brochures information des laboratoires Glaxo - Astra - PARI
Règles d'asepsie et d'hygiène hospitalière en vigueur dans l'institution (SPCI)
Recommandations SSP + PIA CH 2009
Pharmacie HUG - chambres à inhaler et traitement antiasthmatique

 

Indications

Administrer des traitements : bronchodilatateurs, anti inflammatoires (corticostéroïdes), antibiotiques, RhDnase, anti-hypertenseur pulmonaire, mucolytiques.

 

Risques - Prévention - précautions

Choisir la technique d'aérosol la mieux adaptée à l'état respiratoire de l'enfant, à son âge, à sa capacité de coopération mais aussi au traitement prescrit. Privilégier les aérosols-doseurs avec chambre d'inhalation.

Attribuer à chaque patient son propre matériel d'aérosol (nébuliseur, aérosol-doseur et chambre d'inhalation, inhalateur de poudre, nébuliseur), qu'il conservera pendant tout le temps de l'hospitalisation.

Administrer l'aérosol pendant que l'enfant est calme. L'efficacité de l'aérosol sera meilleure.

Noter sur les emballages des produits la date d'ouverture, vérifier la date de péremption du produit  et le mode de conservation.
 
Lorsqu'un bronchodilatateur et un corticostéroïde sont administrés à la même heure, débuter par le bronchodilatateur.
 
Les inhalations de corticostéroïdes peuvent occasionnellement entraîner un enrouement ou avoir des effets indésirables sur les muqueuses buccale et pharyngée. Pour éviter ces effets indésirables :

  • Observer la cavité buccale.
  • Administrer le traitement avant les repas.
  • Utiliser la chambre à inhalation.
  • Utilisation d’un embout : rincer la bouche ou brosser les dents juste après l’administration.
  • Utilisation du masque : donner à boire et laver autour de la bouche juste après l’administration.

Utiliser un nébuliseur avec filtre expiratoire pour administrer les traitements pouvant être toxiques pour l’environnement exemple : Pentamidine
Le filtre peut être utilisé au maximum 7 jours de suite pour un même patient.
Si le filtre est utilisé une fois de manière ponctuelle, l'éliminer après usage.
 
Conserver l'ensemble du matériel d'aérosol de manière soigneuse et spécifique.
Se référer à la partie entretien et élimination du matériel.

Surveillances

Pendant l’administration des aérosols surveiller :  

  • Aspect
  • Couleur
  • Transpiration
  • Fréquence cardiaque
  • Fréquence respiratoire
  • Saturation en O2 selon prescription médicale

Bronchodilatateurs : mesure du débit de pointe avec le Peak Flow avant et 15 minutes après son administration

 

Dernière mise à jour : 18/06/2020