Intervention chirurgicale en hospitalisation : Dacryocystorhinostomie (DCR)

Cette intervention est envisagée uniquement lorsque tous les autres traitements ont échoué. Elle est pratiquée à partir de l’âge de quatre ans. Une voie directe est créée entre le sac lacrymal et les fosses nasales pour évacuer les larmes et le pus directement dans le nez. Pour cela, un morceau d’os est prélevé entre le sac lacrymal et la cavité nasale. Le sac lacrymal est directement cousu à la paroi interne du nez.

Quelle est la durée de l'intervention ?

Environ 1 heure.

Comment se déroule l'intervention ?

Avant l’intervention

Signalez à l’ophtalmologue :

  • toute infection en cours ou récente
  • les traitements en cours de votre bébé
  • ses allergies (ex. à l’iode).

Prévoyez les médicaments de votre bébé dans leur boîte pour 24 heures.

Le jour de l’intervention

Votre bébé doit être à jeun selon les consignes de l’anesthésiste. Vous pouvez lui donner à boire de l’eau (pas de lait) jusqu’à une heure avant l’heure de la convocation.

À votre arrivée à l’hôpital, vous êtes accueilli-e-s et accompagné-e-s jusqu’à l’unité de soins. Votre bébé est conduit en salle d’opération. Un-e infirmier-e le prépare pour l’intervention et l’installe dans le lit.

L’anesthésie générale est effectuée par un-e anesthésiste.

Le/la chirurgien-ne réalise ensuite l’opération. Il/elle est parfois amené-e à changer son plan opératoire, si nécessaire.

Après l’intervention

Au retour du bloc, votre bébé est installé dans une chambre.

L’infirmier-e:

  • applique des gouttes de collyres dans ses yeux pour prévenir toute infection et inflammation de l’œil.
  • pose, si nécessaire, un pansement sur son œil ou son nez, et/ou des mèches de coton s’il saigne du nez.
  • évalue la douleur et lui administre un antidouleur si besoin.

Quelles sont les complications possibles ?

Malgré les précautions prises par votre chirurgien, certaines complications peuvent se produire. Parfois, un nouveau geste ou un nouveau traitement peut être nécessaire.

  • Saignements de nez nécessitant l’application de mèches de coton dans le nez. Ils peuvent être abondants et entraîner un arrêt de l’intervention (1/500 cas) ou retarder le retour de votre bébé à la maison, voire même nécessiter une transfusion. Ces saignements peuvent encore survenir les jours suivants le retour à la maison (3,8% des cas).
  • Inflammation des sinus (sinusite) (1/500 cas).
  • Le sac lacrymal ne parvient pas à se vider complètement (moins de 3% des cas).
  • Lésions à l’orbite de l’œil ou à la muqueuse nasale.

Quel est le suivi ?

À la sortie de votre bébé, l’infirmier-e vous remet les traitements dont il a besoin les premiers jours. Vous recevez les rendez-vous pour son suivi postopératoire.

Un premier contrôle est réalisé le lendemain et ensuite une ou deux semaines après la chirurgie. Les points de suture sont retirés entre 7 et 20 jours, et les tubes quatre à cinq semaines après l’intervention. Un suivi régulier est ensuite planifié pendant les 6 à 12 mois suivant l’opération.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 08/07/2020