L'éviscération et l'énucléation : Les interventions

En quoi consistent les interventions ?

L’éviscération

L’opération consiste à découper et enlever la cornée, puis à retirer le contenu de l’œil, tout en laissant en place la sclère (le « blanc » de l’œil). En général, un implant, est inséré dans la sclère. Il peut être en corail, alumine, plastique ou silicone. La sclère puis la conjonctive sont ensuite recousues. Un conformateur (une sorte de grosse lentille en plastique) de la même taille que la future prothèse, est installé entre les paupières afin d’éviter que les tissus ne comblent l’espace.

L’énucléation

Afin de retirer l’œil, cette opération consiste à détacher les six muscles extra-oculaires et sectionner le nerf optique. Un implant est généralement inséré dans l’orbite pour combler le volume. Les muscles extra-oculaires sont rattachés sur cet implant pour permettre un peu de mobilité. La conjonctive est ensuite recousue en avant de l’implant pour pouvoir placer le conformateur en plastique.

+ INFO
La perte d’un œil peut s’avérer difficile à supporter psychologiquement, en particulier si celle-ci a été brutale comme à la suite d’un accident. Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à vous adresser à :

  • votre équipe soignante qui peut également vous orienter vers des organismes de soutien.
  • un-e psychiatre ou un-e psychologue pour vous aider à surmonter cette situation difficile.

<RETOUR

 

Dernière mise à jour : 14/07/2020