Chirurgie du strabisme : Le retour à la maison

Lorsque vous quittez l’hôpital, vous devez être accompagné d’un proche et ne pas rester seul la première nuit.

Quel suivi postopératoire?

À votre sortie, vous recevez les convocations à vos rendez-vous de suivi postopératoire.

En cas de chirurgie

  • Vous revoyez votre ophtalmologue quatre jours après la chirurgie, puis trois semaines plus tard pour évaluer les résultats.
  • Par la suite, un suivi régulier est nécessaire pour prévenir toute rechute.

En cas d’injections de toxine botulique

  • Le premier contrôle est réalisé environ une à deux semaines après l’injection pour évaluer l’effet de la dose.
  • Votre ophtalmologue effectue d’autres contrôles pour évaluer l’évolution de votre vue et de l’alignement de vos yeux. Il décide si de nouvelles injections sont nécessaires.

Quelles sont les consignes à suivre?

  • Suivez les consignes et le traitement prescrit par le médecin.
  • Sauf avis contraire du médecin, il est recommandé de porter des lunettes en permanence dès le lendemain de l’intervention.
  • Nettoyez les sécrétions et croûtes avec les compresses et le sérum physiologique que vous recevez à la sortie.
  • Appliquez des compresses d’eau très froide, si les yeux sont enflés.
  • Portez des lunettes de soleil si la luminosité vous dérange.

Vous pouvez regarder la télévision ou lire dès le lendemain des interventions et faire votre toilette normalement.

Quels sont les gestes à éviter?

Ne conduisez pas et n’utilisez pas d’objets ou machines dangereuses si vous voyez double.

Dans le cas d’une chirurgie, évitez:

  • toutes activités brutales ou intenses (sport, jardinage, etc.) pendant les deux semaines qui suivent la chirurgie
  • les baignades à la piscine ou à la mer pendant trois semaines
  • le maquillage sur ou autour des yeux pendant un mois
  • l’exposition au soleil immédiatement après la chirurgie
  • les lentilles de contact tant que l’œil est rouge (six à huit semaines environ)
  • l’usage du savon et d’un jet d’eau directement sur les yeux
  • l’exposition aux courants d’air, au froid et à la poussière.

ATTENTION
Rendez-vous immédiatement aux urgences si vous observez un ou plusieurs des symptômes suivants:

Après une chirurgie

  • Diminution de la vue.
  • Augmentation de la douleur à l’œil.
  • Importantes sécrétions.
  • Aggravation de la rougeur de l’œil.
  • Gonflement des paupières.

Après des injections de toxine botulique

  • Urticaire (éruption de boutons sur la peau).
  • Gonflement (œdème) important.
  • Difficultés respiratoires.
  • Difficultés à parler.
  • Malaise, vertiges.

Quand reprendre vos activités?

Suite à une chirurgie

Vous pouvez reprendre le travail ou les activités intenses et/ ou brutales (sport, ménage lourd, etc.) une à trois semaines après la chirurgie. Les enfants peuvent retourner à l’école quelques jours après.

Votre ophtalmologue vous indique précisément le programme de reprise de vos activités en fonction de votre récupération.

Suite aux injections de toxine botulique

Vous pouvez reprendre normalement vos activités après la récupération de l’anesthésie.

Comment évolue le strabisme après ces traitements?

Quel que soit le traitement, une vision double ou trouble peut survenir dans les premiers temps. Elle disparaît le plus souvent spontanément et ne doit pas vous inquiéter.

Après une chirurgie

Au moins deux mois sont nécessaires pour juger du succès de l’opération. Des traitements complémentaires peuvent être envisagés pour obtenir un résultat satisfaisant.

Malgré ces traitements, une déviation résiduelle des yeux peut rester visible, ou réapparaître dans les mois ou les années qui suivent, en particulier chez l’enfant. Un suivi régulier est donc indispensable, même après plusieurs années.

Dans la grande majorité des cas, le port de lunettes reste nécessaire.

Après des injections de toxine botulique

Ce traitement permet d’obtenir une disparition ou une réduction importante de l’angle de déviation de l’œil après une à deux injections en moyenne. Les résultats sont généralement pleinement visibles entre 15 jours à un mois après les injections.

Dans certains cas, l’effet correcteur peut persister pendant deux à quatre mois, voire devenir permanent malgré l’élimination de la toxine.

Cependant, ce traitement se révèle souvent insuffisant et la chirurgie reste alors la seule option possible.

Dernière mise à jour : 15/05/2019