après la naissance

Prendre soin de son périnée après la naissance de votre enfant

Lors de la grossesse et de l’accouchement, le périnée est distendu. Il peut-être déchiré ou sectionné chirurgicalement (épisiotomie). Dans certains cas, il se contracte moins bien. Les troubles possibles sont: une béance vulvaire ou vaginale, une diminution des sensations, des pertes urinaires ou anales, une descente d’organe (prolapsus génital) ou des douleurs lors des rapports sexuels.

Les premières heures

Après votre accouchement, vous restez environ deux heures en salle d’accouchement pour une surveillance rapprochée. La sage-femme effectue les contrôles nécessaires pour s’assurer de la bonne contraction de l’utérus et prévenir certains risques comme l’hémorragie. En cas de déchirure au niveau du périnée ou d’épisiotomie, la suture est faite directement après l’accouchement.

Les suites de couches

Après l’accouchement, votre utérus se contracte afin de bien se vider et de reprendre progressivement sa taille initiale. Ces contractions, qui peuvent être douloureuses, notamment lors de l’allaitement, disparaissent en principe au bout de quelques jours.

Les douleurs

Lors de l’accouchement par voie basse, toutes les structures – y compris le coccyx – sont étirées suite au passage de votre bébé. Cela est sans gravité.

Mais des douleurs, parfois persistantes, peuvent apparaître. Il peut être nécessaire d’adapter vos assises (s’asseoir sur une bouée par exemple) ou d’effectuer des séances de physiothérapies prescrites par votre médecin.

Des médicaments antalgiques (paracétamol ou anti-inflammatoires), compatible avec l’allaitement, peuvent améliorer votre confort.

Après une déchirure du périnée ou une épisiotomie

Durant les premiers jours qui suivent l’accouchement, en cas de déchirure périnéale ou d’épisiotomie, vous pouvez ressentir une gêne ou des douleurs (en urinant ou en position assise par exemple). Signalez-le à la sage-femme.

Des soins locaux comme des bains de siège à la camomille ou une adaptation de votre assise (par exemple s’assoir sur une bouée) sont utiles. Des médicaments antalgiques compatibles avec l’allaitement peuvent être prescrits afin de vous soulager.

Après une césarienne

Vous avez accouché par césarienne. Après la césarienne, vous êtes transférée aux soins intermédiaires pour une surveillance rapprochée. Votre enfant vous accompagne pour la mise au sein et pour qu’il puisse être près de vous (sauf si son état de santé demande une surveillance particulière en néonatologie). Si les contrôles sont normaux, vous êtes transférée quelques heures plus tard avec votre bébé dans votre chambre au post-partum.

Le transit

La reprise d’un transit normal peut prendre quelque jours.

Après un accouchement par voie basse, certaines femmes craignent de pousser et retiennent leurs selles. Une constipation peut dès lors s’installer.

Dans tous les cas, veillez à une alimentation équilibrée et riche en fibres. Si besoin, du sirop de figue ou un traitement laxatif peut être prescrit.

Le retour des règles

Le retour des règles ou «retour de couches» survient généralement après six à huit semaines, voire plus tard en cas d’allaitement.

Ces «premières» règles sont souvent plus abondantes et plus longues que d’habitude. Les cycles se régularisent par la suite.

La fertilité revient avant le retour de couches. Si vous ne souhaitez pas tout de suite une nouvelle grossesse, une contraception peut être proposée.

Parlez-en au gynécologue ou à la sage-femme avant le départ de la maternité.

Pages