Parler du cancer à votre enfant

Partager Imprimer

Les parents éprouvent souvent des difficultés à parler du cancer à leur enfant. Pourtant, celui-ci compte sur eux pour lui dire la vérité. Il comprend vite quand quelque chose ne va pas et quand on lui cache des informations. Dans ce cas, il peut se sentir seul et isolé, car il s’imagine souvent une situation pire que la réalité.

La question qui se pose est surtout « Comment lui expliquer ? »

VRAI OU FAUX ?
« Quelqu’un est responsable de l’apparition du cancer. »
Faux. Ce que l'enfant ou l'adulte a fait, dit ou pensé, ne peut être la cause de son cancer.

Lui dire la vérité

L’univers d’un enfant est plus effrayant s’il ne comprend pas ce qui se passe. Ainsi, avoir une conversation franche avec lui à propos du cancer et de ses traitements présente plusieurs avantages.

  • Votre enfant apprend à vous faire confiance ainsi qu’à l’équipe soignante.
  • Il sait à quoi s’attendre.
  • L’informer permet de corriger les idées fausses sur le cancer et ses traitements.
  • Comprendre l’importance de certaines choses (prise de médicaments, les visites à l’hôpital) l’encourage à être plus collaborant pendant le traitement.
  • En connaissant sa maladie, il a le sentiment de garder le contrôle dans les situations qui semblent lui échapper.

Il existe de nombreuses croyances liées au cancer, même chez les adultes. Si vous avez un doute, demandez à l’équipe soignante.

Utiliser un langage adapté

Il est important d’adapter le langage et la quantité d’information en fonction de l’âge de votre enfant. Laissez-le vous interrompre pour poser ses questions et essayez de lui répondre le plus honnêtement possible.

L’équipe soignante peut aussi parler à votre enfant ou vous aider sur la manière de lui expliquer la maladie et ses traitements. Le recours à des cahiers de coloriage, des poupées et d’autres aides matérielles peut également faciliter sa compréhension.

Expliquer la maladie

Pour aider votre enfant à comprendre sa maladie, il convient de lui expliquer d’abord le fonctionnement d’un corps sain et l’existence des cellules qui en sont les éléments de base. En bonne santé, elles contribuent à notre forme physique, en cas de cancer, elles grandissent de façon incontrôlée et prennent la place des cellules saines.

Conseils utiles :

  • évitez d’employer des termes tels que « méchantes cellules » et « gentilles cellules »
  • utilisez plutôt des mots comme « cellules malades » et « cellules saines ».

VRAI OU FAUX ?
« Le cancer est contagieux. »
Faux. Il n’est pas possible d’attraper le cancer de quelqu’un d’autre.

Afin de corriger les idées fausses qu’il pourrait avoir, demandez à votre enfant ce qui, d’après lui, cause son cancer et rectifiez ses réponses.

Après avoir abordé la maladie, parlez-lui ensuite des différents traitements en prenant soin d’être précis.

Si vous le désirez, vous pouvez demander à un soignant de participer à la discussion.

VRAI OU FAUX ?
« Le cancer fait perdre les cheveux. »
Faux. La chute des cheveux est la conséquence des chimiothérapies ou des radiothérapies. Les cheveux repousseront dès que le traitement sera fini.

L’aider à supporter sa maladie

Les enfants atteints d’un cancer peuvent ressentir diverses émotions comme la colère, la culpabilité, la tristesse, la solitude, la peur mais parfois aussi la joie. Rassurez votre enfant en lui disant que ce qu’il ressent est normal, même s’il n’arrive pas forcément à mettre un nom sur ses émotions.

N’hésitez pas à lui confier vos propres émotions. Le fait de les partager avec votre enfant lui montre qu’il n’est pas interdit d’être bouleversé(e) ou en colère.

Face au stress engendré par l’apparition de la maladie, l’attitude des enfants tend à changer comme celle des adultes d’ailleurs. Ils peuvent adopter des comportements inhabituels (parler comme un bébé, faire pipi dans la culotte alors qu’il était propre…).

La personnalité de votre enfant, son mode habituel d’adaptation, le soutien dont il bénéficie, son plan de traitement, le niveau de son développement et son âge influencent la façon dont il fait face au cancer.

En tant que parent, vous connaissez bien sa manière de réagir face au stress. Vous pouvez aider l’équipe soignante à mieux comprendre ses attitudes et l’aider à trouver des stratégies pour gérer ce qui lui arrive.

Dernière mise à jour : 08/02/2019