Gérer la maladie de votre enfant

Partager Imprimer

Avec le soutien du reste de la famille, des amis, des thérapeutes et de l’équipe soignante, vous allez trouver des stratégies d’adaptation pour gérer au mieux la maladie de votre enfant.

Quelques conseils

  • Préservez des moments d’intimité pour parler à votre conjoint ou à un ami de confiance. Essayez d’aborder d’autres sujets que la maladie de votre enfant.
  • Essayez de ne pas parler de votre enfant en sa présence à moins qu’il ne soit inclus dans la conversation.
  • Tentez de réduire le stress. Faites de l’exercice physique, des promenades, passez des moments entre amis. Vous seul savez ce qui vous convient le mieux.
  • Alternez avec votre conjoint ou une personne qui vous soutient les visites à votre enfant.
  • Identifiez une personne capable de rester en communication avec vous et d’informer les autres membres de la famille de l’état de santé de votre enfant. Cela vous évitera de répéter indéfiniment les mêmes informations. Certaines familles ont opté pour la création du site Internet, d’un blog ou d’autres outils informatiques pour tenir tout le monde informé.
  • Parlez à d’autres parents d’enfants atteints de cancer.
  • Adhérez à un groupe de soutien, la participation aux groupes.

« Apprendre à Vivre avec le Cancer » organisés une fois par an au sein de la pédiatrie, peut vous aider à surmonter cette crise et faire face à ce qui vous arrive à vous et à vos proches.

D'autres groupes de soutien existent, exprimez vos besoins à l’équipe soignante qui vous conseillera.

  • N’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin si vous vous sentez trop épuisé.
  • Acceptez de l’aide de la famille, de vos amis, ou de professionnels de la santé; suggérez-leur des façons précises de vous aider (aller chercher les autres enfants à l’école par exemple).
  • Demandez de l’aide et du soutien à l’un des membres de l’équipe soignante.

+ INFO
Il est important que les deux parents soient impliqués dans le traitement de l’enfant. Le partage des responsabilités réduit également le fossé qui peut se créer entre les parents lors de la maladie d’un enfant.

Problèmes de discipline

Un diagnostic de cancer chez un enfant perturbe inévitablement la dynamique familiale.

L’enfant devient le centre d’attention des membres de la famille et des amis. Il reçoit souvent de nombreux cadeaux. Les enfants s’habituent à ce statut particulier et souhaitent que cela continue.

Parfois, des problèmes de discipline se manifestent lorsque les attentions spéciales cessent et que les activités normales reprennent. La maladie elle-même peut également entraver les règles éducatives antérieures, vous aurez en effet tendance à être moins strict et moins sévère. Les enfants aussi agissent alors de manière immature et se montrent plus dépendants lorsqu’ils sont malades. La douleur et les effets indésirables du traitement mais aussi les médicaments, comme les stéroïdes, peuvent rendre un enfant irritable. Face à ces modifications de comportement, il est parfois difficile pour les parents de savoir ce qu’il est raisonnable d’attendre de lui.

De nombreux parents se sentent démunis et coupables lorsqu’ils voient leur enfant souffrir. Vous aurez peut-être le sentiment de devoir compenser la souffrance en lui accordant certains privilèges. Ces sentiments sont tout à fait normaux. Trop d’indulgence peut toutefois aussi devenir un problème. Les enfants attendent que les adultes leur apportent le cadre dont ils ont besoin. Les règles et les limites leur procurent un sentiment de sécurité. Si un parent est trop permissif, l’enfant peut penser que sa maladie est pire que ce qu’on lui a dit et en tirer la conclusion que son état est désespéré.

 

Dernière mise à jour : 08/02/2019