Les examens biologiques

Partager Imprimer

De nombreux examens sont en mesure de détecter la présence de cellules cancéreuses dans le corps. En voici les principaux :

  • La formule sanguine complète (ou FSC)
    L’analyse de sang permet de dénombrer les différents types de cellules sanguines, soit les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes. Une augmentation ou une diminution d’un ou plusieurs de ces éléments peut orienter la prise en charge.
     
  • L’analyse d’urine
    La récolte d’une petite quantité d’urine sert à examiner l’éventuelle présence de globules blancs, de globules rouges, de protéines, de bactéries et de sucres. Parfois, des tests plus spécifiques peuvent être effectués sur les urines recueillies pendant 24h (recherche des catécholamines).
     
  • La ponction de la moelle osseuse (myélogramme)
    La moelle osseuse est la partie spongieuse de l’os (au cœur de l’os): c’est l’usine qui fabrique les cellules sanguines. La ponction a pour objectif d’évaluer si les cellules contenues dans la moelle osseuse sont saines ou malades. Grâce à elle, il est possible de diagnostiquer un certain nombre d’hémopathies (maladie des cellules sanguines) comme une leucémie.
     
    Sous anesthésie générale, une aiguille est introduite dans un os (généralement celui de la hanche) de l’enfant et une petite quantité de moelle osseuse est aspirée au moyen d’une seringue. Elle est ensuite analysée afin de dépister la présence éventuelle de cellules malignes. Ce test présente un risque minime de saignement sous la peau ou d’infection à l’endroit où l’aiguille est insérée. Votre enfant revient du bloc opératoire avec un pansement qu’il garde au minimum 24 heures.
     
  • La biopsie de la moelle osseuse
    Cet examen est couplé le plus souvent avec la ponction de moelle osseuse. La biopsie de la moelle osseuse permet quant à elle d’étudier la structure de la moelle osseuse. Une aiguille est introduite dans un os (généralement l’os de la hanche) et, à l’aide d’un emporte-pièce miniature, une petite « carotte » de moelle osseuse et d’os est retirée. Ce prélèvement est ensuite analysé. Ce test présente un risque minime de saignement sous la peau ou d’infection à l’endroit où l’aiguille est insérée. Votre enfant revient du bloc opératoire avec un pansement qu’il garde au minimum 24 heures.
     
  • La ponction lombaire
    Elle détecte la présence de cellules cancéreuses ou d’une infection dans le liquide céphalo-rachidien (qui entoure le cerveau et la moelle épinière). Cet examen, pratiqué sous anesthésie générale, est souvent réalisé en même temps que la ponction de moelle osseuse. Après une ponction lombaire, des maux de tête ou de dos peuvent apparaître. Pour les prévenir, il est important de rester allongé sans oreiller pendant au minimum deux heures après le geste.
Dernière mise à jour : 23/01/2018