Le diagnostic

Partager Imprimer

Au début et tout au long du traitement, votre enfant doit passer des examens et suivre des procédures pour diagnostiquer sa maladie et ensuite la soigner.

Certains de ces examens sont rapides et indolores pour votre enfant tandis que d’autres peuvent provoquer de l’anxiété et/ou de la douleur. Vous êtes informés de la raison de l’examen, des sensations qui y sont liées et des éventuels risques associés. Chaque enfant vit cette expérience d’une façon différente, c’est pourquoi il est important de parler avec l’équipe soignante du meilleur moyen de le soutenir.

+ INFO
Les résultats des examens vous permettent en cours de traitement de connaître les périodes d’aplasie, d’anémie ou de thrombopénie et d’appliquer les mesures préventives pour éviter les complications.

Comment aider votre enfant pendant les examens ?

L’équipe soignante peut proposer une des techniques suivantes pour diminuer l’anxiété et la douleur de votre enfant liées à l’examen, et l’aider à rester immobile lors de la réalisation de la procédure.

  • Anesthésie locale avec une crème ou un patch
    Elle entraine une insensibilisation de la peau et des tissus superficiels. Pour de nombreux enfants ce produit anesthésiant suffit pour un examen avec aiguille. Il doit être posé au moins une heure avant et rester en place au maximum deux heures.
     
  • Prémédication
    Elle consiste en l’administration avant l’examen d’un médicament afin de diminuer l’anxiété de l’enfant.
     
  • Gaz hilarant
    Pendant l’examen, l’utilisation d’un gaz hilarant (protoxyde d’azote ou MEOPA) peut être associée à une anesthésie locale pour diminuer la douleur. L’enfant inhale ce gaz pendant quelques minutes au moyen d’un masque. Il doit être à jeun deux heures avant pour éviter les fausses routes (avaler de travers).
     
  • Sédation ou anesthésie générale
    Si l’anesthésie locale ne suffit pas, une sédation peut être proposée. Elle consiste à donner un ou plusieurs médicaments pour aider l’enfant à se calmer ou à s’endormir pendant l’examen. Des explications complémentaires vous seront apportées si une sédation est envisagée par l’équipe.
Dernière mise à jour : 08/02/2019