L'alimentation de votre enfant

Partager Imprimer

Manger répond avant tout au besoin d’apport quotidien d’éléments vitaux pour un bon fonctionnement de notre corps. Au-delà de cette nécessité, le fait de se nourrir peut prendre d’autres significations. Pour le jeune enfant cela peut signifier la satisfaction d’un besoin, la chaleur, l’intimité, et pour le plus grand le partage entre copains.

Pourquoi certaines précautions ?

En cours de traitement, l’appétit de l’enfant se modifie. Les chimiothérapies peuvent changer son sens du goût et de l’odorat ainsi que son sentiment de satiété. Les ballonnements, les nausées, les vomissements, la diarrhée, la constipation ou encore la fatigue sont susceptibles de diminuer son appétit.

+ INFO
Il est important, que l’enfant conserve une alimentation saine afin d’aider son corps à se développer, guérir et fonctionner correctement malgré la maladie. Il a besoin de protéines, de lipides, de glucides, de vitamines et de sels minéraux.

Le déséquilibre entre les apports alimentaires quotidiens et la consommation d’énergie de son corps, s’il persiste de façon prolongée, peut engendrer une perte de poids ayant pour conséquence une baisse d’énergie et de sa vitalité.

L’alimentation de votre enfant durant le traitement nécessite quelques adaptations liées à sa perte d’appétit, mais aussi liées aux risques de transmission de germes par les aliments en cas de neutropénie transitoire générée par les chimiothérapies.

L’alimentation et le poids de votre enfant sont une préoccupation constante. Toute l’équipe soignante est présente à vos côtés pour vous aider par des conseils appropriés. N’hésitez pas à faire appel à la diététicienne si vous avez des questions ou des besoins spécifiques.

Quels sont les aliments interdits ?

Pendant toute la durée du traitement de sa maladie, certains aliments sont strictement interdits en raison de leur contamination par des germes habituellement inoffensifs, mais pouvant être très dangereux pour votre enfant.

CHECK-LIST

Les aliments à exclure sont :

  • produits laitiers : lait cru, fromage au lait cru, fromage avec des moisissures (bleu, roquefort, gorgonzola…)
  • viandes : crue, saignante, hachée, fumée ou séchée
  • charcuteries : jambon cru, pâté, terrine, foie gras (sauf si bien cuit)
  • poissons : fumé, séché, cru, fruits de mer crus
  • œufs : en omelette baveuse, à la coque, au plat, crus
  • fruits : pamplemousse (du fait de ses interactions avec certains médicaments), kiwi (sauf si lavé et épluché par un adulte)
  • matières grasses : beurre au lait cru, mayonnaise maison, crème fraiche non pasteurisée
  • produits sucrés : préparation à base d’œuf cru ou de crème non pasteurisée (tiramisu, mousse au chocolat, certaines crèmes pâtissières…)
Dernière mise à jour : 08/02/2019