Informations médicales avant la réalisation d’une PEG

Les gastrostomies endoscopiques percutanées (PEG) permettent d'infuser les solutions nutritives directement dans l'estomac, ou éventuellement dans le duodénum ou le jéjunum.

Les PEG sont mises en place par gastroscopie et anesthésie locale suite à une ponction de la paroi abdominale. La procédure est légère et peut être faite en ambulatoire.

Indications

  • Nutrition entérale excédant 4 semaines
  • Impossibilité de poser une sonde nasale à cause d'une obstruction nasale, pharyngée ou œsophagienne
  • Varices ou lésions douloureuses de l'œsophage

Contre-indications

  • Risque de broncho-aspiration
  • Vidange gastrique retardée
  • Fistules gastro-intestinales, maladie de Crohn
  • Antécédents de chirurgie oeso-gastro-intestinale
  • Adhérences ou carcinose intrapéritonéales
  • Cancer ou pathologie de la paroi gastrique
  • Iléus mécanique ou fonctionnel total
  • Ascite
  • Troubles de la crase

Avantages sur les sondes naso-gastriques

  • Pas de gêne esthétique au niveau du visage
  • Permet l'infusion intragastrique de nutriments malgré un sondage œsophagien impossible
  • Exploite au maximum les capacités digestives et permet des apports nutritifs en suffisance

Complications

Elles sont rares. Elles incluent :

  • Fistules et infections cutanées
  • Péritonite
  • Hémorragie
  • Hernie
  • Obstruction pylorique par migration de la sonde

A terme, les gastrostomies peuvent perturber chroniquement l'image corporelle et certaines activités (natation, sexualité, etc.). Après un temps d'adaptation, cette problématique devrait être abordée.

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019