Collaboration entre l’OMS et les HUG pour développer les lignes directrices de lutte contre le covid-19

Partager Imprimer
équipe médicale aux HUG

En février 2020, lorsqu’un nouveau coronavirus a mené des patients aux Hôpitaux universitaires de Genève, certains d’entre eux étaient perdus et très désorientés. «Ils présentaient des symptômes neurologiques aigus. Grâce à une étroite collaboration et des discussions ouvertes, la présentation neurologique est devenue peu à peu évidente, juste quelques semaines plus tard» affirme le Dr Thomas Agoritsas, médecin adjoint agrégé au Service de médecine interne générale. Expert en méthodologie de la recherche en santé, il est également membre d’une équipe centrale sur les méthodes à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chargée de donner des conseils sur les lignes directrices.  Après cela, les choses ont rapidement évolué. «Nous sommes passés en mode ‘rassemblons les données, publions les données, fournissons quelques solutions pour gérer le problème’», poursuit-il. 

Elaborer ensemble des recommandations

Ce n’est que l’un des nombreux exemples pour expliquer à quel point la collaboration était cruciale, à l’échelle nationale, internationale, mais aussi de manière interdisciplinaire. Cela a permis aux personnes impliquées dans l’identification, la prévention et le traitement du nouveau virus d’échanger et d’élaborer ensemble rapidement des connaissances et des conseils pour ce qui est vite devenu une pandémie qui allait changer le monde.

Aux HUG, un groupe d’experts est chargé d’élaborer des lignes directrices. Ce panel, qui regroupait des spécialistes de tous les départements, divisions et laboratoires clés, s’est réuni deux fois par semaine au plus fort de la crise, puis régulièrement par la suite. Il a examiné les preuves à chaque étape et émis des recommandations adaptées, localement, sur la manière d’y répondre. 1084 documents allaient être publiés au cours des semaines et mois suivants, actualisant ainsi en continu les recommandations sur la base des nouvelles connaissances.

Ce processus local complétait et alimentait celui qui se déroulait au niveau international, convoqué par l’OMS, en vue de fournir des recommandations fondées sur les meilleures données et recherches disponible, qui définiraient la riposte au Covid-19 à travers le monde. La consultation mondiale, dirigée par l’OMS, a permis aux experts des HUG de participer directement à un réseau international de cliniciens partageant leurs expériences, leurs connaissances et leurs observations.

Pour en savoir plus, consulter l'article complet sur Magazine Pulsations : 
Développer des lignes directrices pour lutter contre le Covid-19

Dernière mise à jour : 18/06/2021